publicité

"Enlever la tête de Joséphine fut très simple"

En septembre 1991, un commando a décapité la statue de Joséphine de Beauharnais sur la place de la savane à Fort-de-France. 26 ans plus tard, l'un d'entre eux raconte cet épisode. "Enlever la tête de Joséphine fut très simple", dit-il.

© Martinique 1ère
© Martinique 1ère
  • Swann Vincent (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le

En 1991, des individus avaient déjà exprimé leur mécontentement quant à l’exposition de la statue de Joséphine de Beauharnais sur la place de la Savane à Fort-de-France en vandalisant l’édifice. La tête de la statue de l’ancienne impératrice avait été sectionnée. Ils reprochaient à Joséphine de Beauharnais d’avoir incité Napoléon Bonaparte à rétablir l’esclavage en 1802. Depuis, la statue n’a jamais été restaurée...avec sa tête. Nous avons retrouvé l'un des protagonistes de cette action commando de l'époque.

Tête de Joséphine
Nous avons retrouvé l'un des auteurs de l'action contre la statue de Joséphine sur la place de la Savane à Fort-de-France.  -  martinique  -  martinique

Le MIR (Mouvement International pour les Réparations) a manifesté ce mercredi (23 août) à Fort-de-France et à revendiqué le retrait pur et simple des deux statues présentes, place de la Savane : celle de Joséphine de Beauharnais, première épouse de Napoléon Ier ainsi que celle de Pierre Belain d’Esnambuc, l’homme ayant pris possession de la Martinique au nom de Louis XIII en 1635. Le pavillon maritime représentant la Martinique (sur fond bleu avec une croix blanche et quatre serpents), contesté depuis au moins les fêtes du Tricentenaire en 1935, a été brûlé lors de cette manifestation par les membres du MIR.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play