martinique
info locale

L'état de catastrophe naturelle reconnu pour six communes

intempéries
Tempête Matthew en Martinique
En face de la gare du TCSP au Lamentin (29 septembre 2016) ©CC
Deux arrêtés interministériels publiés le 27 décembre au journal officiel, reconnaissent l'état de catastrophe naturelle pour les inondations et coulées de boues pour six communes, à la suite de l'épisode pluvieux du 4 au 7 septembre et des intempéries durant la tempête Matthew du 28 au 29 septembre
C'est un soulagement pour les habitants et agriculteurs sinistrés de six communes de l'île. 
L'arrêté interministériel du 22 décembre 2016, publié au journal officier du 27 décembre 2016 reconnaît l'état de catastrophe naturelle au titre des inondations et coulées de boue pour les communes de Basse-pointe, le Lorrain, le Marigot et Sainte-Marie. Cet arrêté fait suite à l’épisode pluvieux du 4 au 7 septembre 2016. 

Fortement touchés après le passage de la tempête Matthew, les planteurs de bananes qui avaient vu toute leur production réduite à néant, demandaient que soit reconnu l'état de catastrophe naturelle afin d'être indemnisé. 
C'est chose faite avec cet autre arrêté, publié au journal officiel n° 0300 du 27 décembre 2016 qui reconnaît lui aussi l'état de catastrophe naturelle pour les intempéries du 28 au 29 septembre 2016, mais uniquement pour les communes de Ducos et Rivière-Pilote.
 

Dix jours pour effectuer les démarches

A partir de la date de publication de l'arrêté, les personnes ont un délai de dix jours, soit jusqu’au 5 janvier 2017 pour contacter leur compagnie d'assurance et déclarer leurs dommages directs (dégâts occasionnés sur les bâtiments, les marchandises, les matériels, le mobilier ou les récoltes engrangées). 
Ce délai est porté à trente jours pour les déclarations de perte d’exploitation consécutive à l’événement pour les professionnels titulaires d’une garantie ou police couvrant les pertes d’exploitation ou de bénéfice. 

Publicité