Face à la vaccination obligatoire, des pompiers de Martinique refusent pression, intimidation ou sanction

coronavirus
Pompiers
©Martinique la 1ère
Les sapeurs-pompiers seront soumis à une obligation vaccinale à partir du 15 septembre 2021 au même titre que les soignants. La mesure a été validée jeudi 5 août par le Conseil constitutionnel. En Martinique, des pompiers refusent pression, intimidation ou sanction.

Des pompiers de Martinique s’organisent en "Kolektif" suite à la loi d'urgence du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire. Ce collectif martiniquais demande à ce que aucun des leurs ne subisse de pression, d’intimidation et de sanction en rapport avec cette loi et notamment l’obligation vaccinale.

Le KOLEKTIF STIS 972 (collectif du Service Territorial d’Incendie et de Secours de la Martinique) a pour objectif d’accompagner, de représenter et de défendre ses membres dans le cadre des difficultés rencontrées au sein du STIS 972.

 

Le KOLEKTIF STIS 972 rassemble sans distinction de grade ou de fonction, tous les agents du STIS Martinique qui se reconnaissent dans son objectif.

 

Le KOLEKTIF STIS 972 appelle à le rejoindre :

• les agents Sapeurs-pompiers volontaires,

• les agents Sapeurs-pompiers professionnels,

• les agents administratifs et techniques,

• les agents du Service de Santé et de Secours Médical

KOLEKTIF STIS 972

 

Sully Chrozonock est sapeur-pompier professionnel, membre du Kolektif Stis Martinique.

Sully Chrozonock

L’obligation vaccinale des pompiers est une "remise en cause des libertés individuelles", estiment certains pompiers de Martinique à l'instar du principal syndicat des pompiers de France, la FA SPP-PATS, la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs et techniques spécialisés.