"Fallait-il tresser une couronne à virus ?", le dernier ouvrage de Roland Jean-Baptiste Edouard

insolite
Ouvrage
©DB

Après son essai humoristique "quand l’humour croise la politique", l’auteur, inspecteur honoraire de l’Education Nationale, Roland Jean Baptiste Edouard (RJBE), nous invite à feuilleter son journal de confinement. Son vaccin est redoutable : l’humour.

 

L’auteur s’adonne à un exercice qu’il affectionne, parler d’un fait, d’une chose, d’une situation avec humour. "Fallait-il tresser une couronne à virus ?" préfacé par le regretté Jean-Claude William, est un festival d’humour parfois hilarant, caustique mais jamais gratuit.

Attirer l’attention du lecteur

 

Dans ce livre (135 pages), RJBE tacle le Président de la République, flagelle l’information, (BFMTV l’histoire d’un rebelle, LCI qui recherche les masques, Cnews qui comptabilise les morts.)

Tout y passe, le national, le local avec l’épisode de certains quartiers de la ville de Schoelcher privés d’eau durant le premier confinement. Dans ce livre, au fil des jours, l’auteur décrit la guerre déclarée contre ce "postillon diabolique" et ses effets au foyer natal.

Roland Jean-Baptiste Édouard
Dessin de Roland Jean-Baptiste Édouard. ©DB

Parler d'un sujet sérieux à travers le prisme de l'humour

 

Roland Jean Baptiste Edouard sait y faire. Il met en évidence les contradictions, le manque de préparation mondiale. Il se moque de  l’ennemi Covid rappelant que nous sommes "sur le même bateau", dans "un casse-tête chinois"..

Dans "ce vol au-dessus d’un nid de covid" et dans ce grand cafouillage mondial, il n’est pas interdit de se protéger. Finement ciselé, ce livre  paru aux Éditions Jibero, s’appuie sur des déclarations officielles. 

Y-aura-t-il une dictature coronarienne ?

 

Le lavement des mains à la Ponce Pilate, les masques, clin d’œil à la fête du carnaval, la distanciation répétée, le social qui se dessine différemment, l’économie qui vacille, les manifestations qui s’effritent, le vaccin en devenir, sont autant de signes qui alertent.

Pour autant, y aura-t-il une dictature coronarienne, après la traversée du désert. L’auteur invite le lecteur à tresser la couronne à virus,  mais ne dit pas à qui elle est décernée. Peut-être l'histoire d’un prochain livre.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live