Fête chrétienne et jour des crêpes : Chandeleur respectée en Martinique

vie locale
Fête de la chandeleur
Fête de la Chandeleur... ©Ooceey, Pïxella et Martinique la 1ère
On fait traditionnellement des crêpes le 2 février, jour de la Chandeleur, appelée autrefois Chandeleuse, car c’est la fête des Chandelles. Les gourmands et les gourmets de régalent de crêpes sucrées ou salées. C'est aussi, une fête chrétienne pour les catholiques et les orthodoxes.

Qui dit Chandeleur, dit crêpes sucrées, salées aux parfums multiples, de quoi se régaler. Les consommateurs en achètent ou les fabriquent eux-mêmes.

Certains estiment que les origines seraient romaines faisant référence aux amburbiales avec les processions aux flambeaux pour purifier Rome, ou au moment des lupercales pour célébrer Faunus, divinité de la fécondité.

Dans d’autres civilisations, le mois de février était par excellence la période des semences et celle de l’invocation aux divinités de la moisson.

Deux grandes figures, le pape Gélas 1er en 494 et un peu plus tard, l'Empereur Justinien en 542, vont donner de la hauteur à cette tradition.

La Chandeleur, une fête chrétienne

Pour les catholiques comme les orthodoxes, cette célébration fait partie du cycle de la Nativité.

Cet événement religieux rapportée par l’évangéliste Luc, pour les chrétiens, commémore la présentation du Christ au temple de Jérusalem et la rencontre avec un érudit du nom de Siméon.

Celui-ci ainsi qu’une prophétesse nommée Anne reconnurent en cet enfant le Messie porteur de "lumière pour éclairer les nations païennes".

Les orthodoxes parlent de “Sainte Rencontre”, symbole d’une alliance entre Jésus Christ et son peuple.

La chandeleur tire son nom de la fête des chandelles, car à l’époque c’était la source d’éclairage. On fait traditionnellement des crêpes le 2 février, jour de la Chandeleur, appelée autrefois Chandeleuse.. 

Dans les églises catholiques, ce mercredi 2 février 2022, les cierges sont bénis pour mettre en évidence que "Jésus-Christ est lumière du monde". 

La tradition permettra à ceux qui le souhaitent de déguster une bonne crêpe, histoire de surmonter une période de morosité en raison de la pandémie et de la crise sociale qui perdure.