martinique
info locale

Fin de mandat contesté pour Alain Dédé à la tête de la Fédération des Yoles

yoles
yoles
Les yoles au départ du prix du Tombolo (Sainte-Marie). ©FB Fédération des Yoles Rondes de la Martinique
La Fédération des Yoles Rondes de Martinique tient son assemblée générale, ce samedi (23 mars) au François. L'association tourne une page. Le conseil d'administration sera renouvelé. Alain Dédé quitte la présidence après 31 ans à sa tête. Son mandat se termine dans la contestation.
Après 31 ans à la tête de la Fédération des Yoles Rondes de la Martinique (FYRM), Alain Dédé s'apprête à passer la main. Un nouveau conseil d'administration sera élu, samedi (23 mars), à la cantine du François, à l'issue d'une assemblée générale. Douze candidats sont en lice pour les onze sièges (voir encadré).

Les électeurs, au nombre de 157, sont les représentants des associations, désignés au prorata du nombre de licenciés. À l'issue du vote, les onze membres du conseil d'administration désigneront le président ou la présidente, de la FYRM.
 

Quel avenir pour le Tour ?


Parmi les dossiers à traiter, la nouvelle équipe dirigeante devra repenser le calendrier de la saison, avec trop peu de courses au goût de certains. Elle aura bien sûr la charge d'organiser le 35e Tour de la Martinique en Yoles Rondes, prévu du 28 juillet au 04 août 2019. Mais sur le long terme, il faudra lui trouver un nouveau modèle financier et sportif. La présence des sargasses le long du littoral atlantique avait obligé la FYRM à modifier son parcours 2018 en proposant des étapes sur la côte Caraïbe. Les algues vont-elles durablement perturber le Tour ?

Par ailleurs, la course annuelle au financement est de plus en plus difficile. Au vu des sommes engagées, les collectivités réfléchissent à deux fois avant de débourser pour l'organisation d'une étape. La sécurité est le principal poste de dépense dans ces cas-là.
 

Bataille de chiffres avant l'AG


Outre l'élection, les membres de la Fédération devront se pencher sur les finances de la Fédération, un an après une assemblée houleuse. En janvier 2018, le rapport d'activité et le rapport financier avaient été rejetés. Un membre d'association parle de "situation préoccupante" en évoquant un déficit sur les trois dernières années : 107 000 euros pour 2016 ; 152 000 euros pour 2017 et 79 000 euros pour 2018. C'est une "gestion catastrophique", résume-t-il.

Alain Dédé l'assure, il n'y a pas de crise financière. Il reconnaît le déficit de trésorerie mais il met en avant les 470 000 euros à récupérer auprès des mairies et de la CTM. Ce sont des "subventions en attente", précise le futur ancien président. Ce que contestent d'autres yoleurs.

Au-delà de cette bataille de chiffres, "la prochaine équipe devra renouer un contact avec l'ensemble des partenaires pour instaurer un climat de confiance", espère le membre de l'association que nous avons interrogé. Il souhaite qu'un audit soit mené afin de connaître la situation financière précise de la FYRM.

Alain Dédé se dit en tout cas "très serein et très content de passer la main". À 71 ans, il restera dans le monde de la yole, en s'investissant dans l'association franciscaine, Chabin'an.
Onze places pour douze candidats
Le Conseil d'Administration de la Fédération des Yoles Rondes de la Martinique est composé de onze personnes. Les quatre assesseurs de la précédente équipe se représentent :
- Isabelle Malborough de Caracoli (UFR/Chanflor)
- Honoré Lavaly de Flèch Là (Mutuelle Mare Gaillard)
- Jean-Michel Placide de L’Arme Fatale (Rosette/Orange)
- Alain Richard de L’Arme Fatale (Rosette/Orange)

Sept autres candidats ont été confirmés par le bureau exécutif avec la commission de gestion de l’assemblée.
-  Nathalie Dô et Bin’ Tou Nuissier d'Athon (Zapetti / Miltis)
- Ginette Monpelat de Ay Douvan (Elizé Restaurant / Madiana Cinéma)
- Roland Dorival de Caracoli (UFR/Chanflor)
- Jimmy Telga de Yole Net 2000 (Brasserie Lorraine / Sara Energies Nouvelles)
- Frantz Roussi de Chabin’ an (Somarec)
- Alex Exilie et Jean-Christophe Niger de Fem et Hom à la Barre (SMEM)

Les onze membres du Conseil d'Administration auront un mandat de quatre ans.
Publicité