"Composons ensemble un nouveau chant de victoire !" Jean-Claude Naimro (pianiste du groupe Kassav), propose ses services au Club Franciscain

polémique le françois
Jean-Claude Naimro
Jean-Claude Naimro, pianiste, auteur compositeur et interprète du groupe Kassav ©Capture Facebook Jean-Claude Naimro / Mig'Photo

Le pianiste, auteur compositeur et interprète Jean-Claude Naimro fait une offre de service au Club Franciscain, pour la composition d'un "nouveau chant de victoire". Cette proposition intervient à la suite de la polémique déclenchée par le chant de victoire des joueurs jugé "injurieux" en Guyane.

C'est dans communiqué posté depuis Paris le 2 février 2021, que Jean-Claude s'est adressé au Club Franciscain. L'artiste intervient après un chant de victoire entonné dans les vestiaires qualifié "injurieux" et "vulgaire" par les partisans des adversaires malheureux de Guyane, où s'est déroulée la rencontre, samedi 30 janvier dernier.

C'est une vidéo du "refrain" en boucle qui a circulé sur les réseaux sociaux, provoquant la colère de plusieurs supporters guyanais, mais aussi la surprise de Jean-Claude Naimro. 

"Ma mère et mon père doivent se retourner dans leur tombe !"

 

On est Antillais c’est dans notre ADN de nous injurier ! C’est ce que dit un des joueurs du Club Franciscain cité par France-Antilles daté du 1er février 2021.

Celui-ci ajoute que la victoire contre Sinnamary a été "célébrée de la même manière que face à la Samaritaine (en coupe de France) et l’Aiglon (en coupe de Martinique)"...

 

Ma mère et mon père, co-fondateur de l’Assaut de Saint-Pierre, nés à Cayenne, doivent se retourner dans leur tombe !

(Jean-Claude Naimro)

 

Interpellé par cette polémique qui a vite enflée sur les réseaux sociaux et les médias, ce pilier du groupe Kassav, respecté dans le milieu mais dont la parole est rare en public, a décidé de proposer au club incriminé la compostion d'"un nouveau chant de victoire".  

Une "chanson de victoire plus conforme aux valeurs..." 

 

Je me dois de réagir en permettant à chacun de sortir par le haut de ce mauvais passage. Musicien, je veux faire part aux dirigeants et aux joueurs du grand Club Franciscain de ma disponibilité pour travailler avec eux, à la création d’une nouvelle chanson de victoire, plus conforme aux valeurs qui sont les leurs.

(Jean-Claude Naimro)

 

Dans sa conclusion, l'artiste espère que sa proposition sera acceptée et qu'il aura dans le futur ajoute-t-il, "de nombreuses occasions de les entendre chanter à gorge déployée notre œuvre commune !"

Selon nos informations, Samuel Pereau, président de la ligue de football de Martinique et Eric Litorié, président du Club Franciscain accueillent avec enthousiasme la proposition de Jean-Claude Naimro.