Grève générale en Martinique : cinq personnes interpellées et suspectées d'avoir tiré sur les forces de l'ordre

social
Sainte-Thérèse / incendies volontaires
Débris d'incendies volontaires au quartier Sainte-Thérèse à Fort-de-France. ©RS
Cinq personnes suspectées d'avoir tiré avec des armes à feu sur les forces de l'ordre dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 novembre, ont été interpellées.

Le Parquet de Fort-de-France entend identifier et poursuivre les personnes se livrant à des pillages, des actes de vandalisme, de violence ou des agressions, notamment visant des forces de l'ordre. 

Dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 novembre 2021, la Martinique a subi une nouvelle nuit de violence. Des actes qui se sont déroulés principalement à Fort-de-France, quartier Sainte-Thérèse, avenue Maurice Bishop.  

Les forces de l’ordre ont de nouveau essuyé des tirs. "Sept policiers et cinq gendarmes ont été légèrement blessés mais ils n’ont pas été hospitalisés précise le parquet.

Cinq personnes ont été interpellées, à la fois par la police et par la gendarmerie, et se trouvent toujours en garde-à-vue pour tentatives d’homicide et violences aggravées sur personnes dépositaires de l’autorité publique, dégradations par incendie, port et détention d’armes, participation à des attroupements armés.

Clarisse Taron, procureur de la République

 

Les individus interpellés sont défavorablement connus de la justice. Ils ont tous déjà été condamnés.

619dd05c76455_whatsapp-image-2021-11-23-at-22-31-46.jpeg
Des feux allumés tout le long de l'avenue Maurice Bishop à Sainte-Thérèse (Fort-de-France). ©Christine Cupit

Concernant les manifestations et affrontements nocturnes avec les forces de l'ordre qui se produisent en marge de la contestation sociale le parquet précise que les investigations se poursuivent.

L'institution dressera bientôt un bilan de la gestion judiciaire des évènements survenus. Elle compte communiquer le moment venu sur l’évolution des enquêtes et sur les suites données aux mesures en cours.