Grève générale et violence en Martinique : huit personnes blessées, trois manifestants interpellés avec des armes de guerre

social
619f7a9e0ee12_whatsapp-image-2021-11-25-at-06-59-19.jpeg
Les dégâts au centre commercial de Mansarde au Robert ©Réseaux sociaux
La nuit du mercredi 24 novembre 2021 au jeudi 25 a été une nouvelle fois émaillée de nombreuses violences. Sept membres des forces de l'ordre ont été blessés ainsi qu'un manifestant. Trois personnes ont été interpellées avec des armes de guerre ou des pistolets mitrailleurs, selon les autorités.

Nouvelle nuit de violence (du mercredi 24 au jeudi 25 novembre 2021) en Martinique.

La grogne des manifestants monte d’un cran. De nombreux barrages ont été érigés en plus de ceux qui étaient toujours en place. Des blocages souvent enflammés.

619f7982baaaf_photo-2021-11-25-07-13-33.jpg
barrage en feu non loin du centre commercial du Robert ©Marco Calmo Martinique la 1ère

Outre les dégradations du début de nuit, des dégâts sont aussi à signaler notamment au Gros Morne. Des magasins d’alimentation ont été la cible de tentative de cambriolages tout comme des PMU, des magasins de vêtements, des bijouteries...

Des groupes d'individus ont vandalisé et mis le feu aux commerces du centre commercial créolis à Mansarde au Robert

619f79f31f2e3_photo-2021-11-25-07-13-35.jpg
Pillages et incendie au centre commercial "Créolis" au Robert ©Marc François Calmo Martinique la 1ère

La police, qui est compétente dans la zone de Fort-de-France et Lamentin, dresse un nouveau bilan ce jeudi 25 novembre 2021. Elle constate qu'une nouvelle fois ces agents ont essuyé de nombreux tirs d’armes à feu.

619f79432c6bd_whatsapp-image-2021-11-25-at-06-34-07.jpeg
L'état de l'avenue Maurice Bishop à Sainte-Thérèse (Fort-de-France). ©Christine Cupit

Trois personnes ont été interpellées pour port d’armes illégal. Elles ont été arrêtées avec des armes de guerre et des pistolets mitrailleurs...

Au total, sept membres des forces de l'ordre ont été blessés et un du coté des manifestants selon le bilan dressé par la direction de la police.