martinique
info locale

Grève à la CTM : Alfred Marie-Jeanne appelle les grévistes à lever les barrages

politique
Grève CTM - Marie-Jeanne
Martinique1ere
Toujours pas de négociation en vue au deuxième jour de la grève d'une partie du personnel de la CTM. Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif, refuse de discuter sous la contrainte selon les termes d'un communiqué de presse.
Au deuxième jour de la grève d'une partie des salariés de la CTM, des collèges, lycées et bâtiments administratifs sont bloqués. Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Exécutif et chef du personnel demande dans un communiqué la levée des barrages.

Un communiqué sous forme de mise en garde

Premier ultimatum envoyé aux grévistes eux-mêmes, Alfred Marie-Jeanne attend d’eux qu’ils libèrent les accès des établissements scolaires, de l’hôtel de la collectivité, et de tous les autres organismes gérés par la CTM, afin d’assurer, dit-il, "la continuité du service public". Car pour l’instant, aucun dossier ne peut être traité, selon le président du conseil exécutif. Ce qui fait dire à Alfred Marie-Jeanne que l’intersyndicale est responsable, "de la paralysie politique du pays".

Il rappelle que la majorité est ouverte aux négociations, mais qu’il faut, "maintenir les équilibres budgétaires permettant d’assurer l’avenir de notre personnel et le développement de nos politiques". Le communiqué ne dit pas, en revanche, si des discussions sont prévues ce jeudi.

Alfred Marie-Jeanne s’en prend à tous ceux qui selon lui, "n’acceptent pas le verdict des urnes et cherchent à entraver l’action de la majorité par tous les moyens". Vise-t-il les agents ou des élus de l’opposition ? Le communiqué ne le dit pas non plus…
Publicité