GSL passe des réseaux sociaux à la scène

culture
Gilles Saint-Louis
L'affiche du spectacle de Gilles Saint-Louis (9 décembre à l'Atrium de Fort-de-France) ©FB GSL
Il est jeune, 24 ans. Il est talentueux, plusieurs milliers de vues pour ses vidéos publiées sur internet. Gilles Saint-Louis fait partie de cette nouvelle génération d'humoristes, qui plaît à toutes les générations. Des réseaux sociaux à la scène, il n'y avait qu'un pas, qu'il a décidé de franchir.
Depuis son personnage "Le loux", un jeune de la cité qui raconte son quotidien avec dérision, Gilles Saint-Louis a bien évolué et complété son panel de personnages autant masculins que féminins. "Le beau gosse... ou pas", "La Touffine" ou encore "Les mamans en 2016", ses vidéos partagées sur les réseaux sociaux font des milliers de vues, son regard amusant et amusé sur la jeunesse antillaise et parfois même engagé, séduit toutes les tranches d'âge. 

Gilles Saint-Louis ou GSL comme il se plaît à s'appeler est un jeune humoriste martiniquais de 24 ans qui a débuté sa carrière en 2011 sur internet. Après un petit passage au cours Florent (une école de théâtre très renommée à Paris), il va réaliser son rêve et partager son talent sur scène avec son premier "one man show".

Sa première scène en solo

Après plusieurs premières parties de grands humoristes ou alors collaborations avec des artistes, c'est la première fois qu'il aura la scène entièrement pour lui et ses invités. "Je reste moi-même...j'écris d'abord pour moi...j'essaie de me faire rire avant tout. Le fait de m'amuser et d'emmener les gens dans mon univers fait l'originalité du spectacle."  Son "show" son et lumière qu'il prépare depuis plusieurs mois est en quelque sorte une tournée, l'humoriste s'arrêtera en Guyane, en Guadeloupe, à Paris et deux dates en Martinique à guichets fermés. 

(Re)voir le reportage d'Edouard Estripeaut et Fabienne Léonce. 
Après avoir assuré plusieurs premières parties de grands humoristes, cette fois Gilles Saint-Louis aura la scène entièrement pour lui et ses invités. ©martinique

Les Outre-mer en continu
Accéder au live