Haïti redoute une nouvelle épidémie de choléra

santé
Haiti / cholera / santé
Des malades du choléra dans un hôpital de Médecins Sans Frontières dans la banlieue de Port-au-Prince, en 2011. ©THONY BELIZAIRE / AFP
Les autorités sanitaires haïtiennes sont en alerte, après la confirmation de cas de choléra et l'annonce d'au moins 8 malades suspects dans 2 quartiers de Port-au-Prince le week-end dernier. Les autorités craignent un retour de la maladie après une épidémie dévastatrice entre 2010 et 2019. Près de 800 000 personnes avaient été touchées et plus de 10 000 sont décédées.

Le ministère de la santé d’Haïti redoute une nouvelle épidémie de choléra, dans le contexte de crise aiguë qui prévaut actuellement dans le pays au bord du chaos. Cette alerte survient au moment où les principaux hôpitaux sont pratiquement poussés à la fermeture, conséquence de la pénurie de carburant depuis le blocage il y a quelques semaines, d’un terminal pétrolier près de Port-au-Prince.

La peur de "conséquences encore plus dramatiques… "

Plus grand monde ne peut se déplacer dans le pays aujourd'hui, y compris les professionnels de santé, idem pour les compagnies de distribution d'eau potable. Le ministère de la santé a déjà confirmé la mort d'au moins 7 personnes à cause du choléra.

L'ONU a assuré que des équipes d'intervention d'urgence spécialisées, étaient prêtes à être déployées sur le terrain, "pour soutenir les populations affectées", mais l'institution ne cache pas que l'insécurité liée à l'interminable guerre des gangs, pourrait rendre difficile toute intervention sur place et plusieurs spécialistes ont déjà sonné l'alerte.

Si rien n'est fait rapidement, cette nouvelle épidémie de choléra risque dans le contexte actuel, d'avoir "des conséquences encore plus dramatiques que la précédente".

Adopter les mesures d'hygiène adéquates

Haïti n’avait enregistré aucun cas de choléra depuis 2019. Les autorités ont appelé la population à la plus grande vigilance, en adoptant les mesures d'hygiène adéquates comme se laver les mains ou consommer de l'eau potable.

Le choléra est "une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l’espèce Vibrio cholerae". L’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) estime à "près de 3 millions le nombre de cas et à plus de 95 000 le nombre de décès dus à cette maladie chaque année dans le monde" rappelle l’Institut Pasteur.