martinique
info locale

Hausse du nombre d'accidents de motos durant le carnaval en Martinique

carnaval fort-de-france
Urgence à Trinité
©patviverge.net
Le carnaval, plaisir pour les uns, mais surcharge de travail pour les hôpitaux, les maisons médicales de garde, les sapeurs-pompiers et les secouristes. Durant la période, sauver des vies rime avec imprudences au volant et alcoolisation excessive en Martinique.


 
Samu saturé, les 4 maisons médicales de garde en Martinique travaillent sans relâche, sapeurs-pompiers et secouristes sont au taquet. L'envers du décor du carnaval, c'est aussi un personnel médical vigilant, des régulateurs à l'écoute, et des urgences saturées.

Les accidents liés à l'alcoolisme sont plus nombreux, deux à trois accidents de moto par jour en moyenne. En outre, il y a les blessures liées à des bagarres, des carnavaliers sous l'emprise de certaines drogues illicites... le lot de tous les carnavals du monde. Il ne s'agit pas d'un jugement moral, mais d'un constat : le personnel soignant doit monter en puissance et gérer durant ces festivités carnavalesques.

Depuis samedi (22 février 2020) et jusqu’au mercredi des cendres, les maisons médicales ont augmenté leurs plages horaires pour assurer au mieux la permanence des soins.

(Re)voir ce reportage de Fabienne Leonce et d'André Quion Quion.
©Martinique la 1 ère
Sont interviewés dans ce reportage : 
- Yolène Bellon-Tulle médecin généraliste
- Dr Pierre Brihier médecin urgentiste


La Martinique dispose aujourd’hui de 4 Maisons Médicales de Garde réparties sur l'ensemble du territoire de 7 h à 23 h
:
 
- Dans l’enceinte de l’hôpital Pierre ZOBDA QUITMAN (en face du nouveau service des urgences)
- A la clinique Saint Paul
- Dans l’enceinte de l’hôpital du Marin
- Au Nord Atlantique (dans l’enceinte de l’hôpital de Trinité).