Homicide à Dillon : affrontements entre les amis de la victime et la famille du tireur présumé

faits divers
Quartier Dillon
Rue du Quartier Dillon à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère
Au quartier Dillon à Fort-de-France certains esprits ne sont pas apaisés après le décès d'un homme tué par arme à feu. Des amis de la victime expriment leur colère et depuis quelques jours des représailles visent le père du tireur présumé. La police accroît son dispositif de sécurité sur la zone.
 
Assiste-t-on à une sorte de vendetta au sein du quartier sensible de Dillon à Fort-de-France ? D'un côté les partisans du jeune homme tué par arme à feu, samedi 8 août 2020. Et de l'autre, le tireur présumé, placé en détention provisoire et son père, tous deux propriétaires de magasins d’alimentation dans le quartier.
 

Plusieurs attaques en quelques jours


L’une des boutiques a subi il y a quelques jours des dégradations et un caillassage. Puis, mercredi soir (12 août 2020), un individu a visiblement tenté de mettre le feu au magasin que possède le père.
L’alerte a été donnée par un témoin qui a pu éteindre les flammes. Il dit en suite avoir vu ce même individu tirer des coups de feu en l’air avant de quitter les lieux.

Les pompiers sont intervenus pour effectuer des constatations, ainsi qu'une équipe de la police qui s’est rendue sur place.Des forces de l'ordre qui ont été prises à partie par des habitants d’un immeuble situé juste en face des lieux du sinistre. Selon la hiérarchie de la police, les fonctionnaires ont essuyé quelques jets de projectiles et ont préféré quitter les lieux… sur lesquels ils sont revenus le lendemain matin (13 août 2020) pour terminer leur travail de recueil d’informations.
Des douilles ont été retrouvées, ce qui viendrait confirmer les déclarations du témoin de la veille.

La situation est délétère et pour tenter de calmer les choses et faire de la dissuasion, la police a décidé de renforcer ses patrouilles de jour comme de nuit.
Il s’agit notamment de rassurer les habitants du quartier et d’éviter que se développe un sentiment d’insécurité.

Par ailleurs, des enquêtes sont en cours pour tenter de retrouver les auteurs présumés des dégradations perpétrées ces derniers jours.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live