L'Assemblée de Martinique a terminé sa plénière mensuelle par la gestion des déchets et les fonds européens

collectivité territoriale de martinique
Plénière CTM / assemblée
Plénière mensuelle de l'Assemblée en distanciel - 25 mars 2022. ©Cap / Facebook CTM
Les travaux de la plénière mensuelle de l’Assemblée de Martinique se sont achevés ce vendredi 25 mars 2022 en fin de journée. Le rapport annuel de suivi de la mise en œuvre du Plan de Prévention et de Gestion des Déchets, ainsi que le nouveau programme d’aides européennes pour la période 2021 - 2027, ont largement occupé les débats entre les élus.

La seconde et dernière journée de la plénière mensuelle des élus de l’Assemblée de Martinique s’est tenue ce vendredi 25 mars 2022, toujours en visioconférence. Les débats ont surtout été dominés par le rapport annuel de suivi de la mise en œuvre du PPGD (Plan de Prévention et de Gestion des Déchets), ainsi que le projet de programme opérationnel des fonds européens (FESI, FEDER, FSE+), pour la période 2021 – 2027.  

Les déchets

Les élus ont pris acte de la poursuite de la mise en œuvre du PPDG de Martinique engagé en 2019. Ils ont approuvé les modalités d’animation et de suivi du Plan, ainsi que la création d’une instance de pilotage de la communication autour des déchets, de leur valorisation et de la prévention.    

Trois grands chantiers à mener en 2022, concernent la gestion des VHU (Véhicules Hors d’Usage), des BPHU (Bateaux de Plaisance Hors d’Usage), des déchets du BTP (y compris les amiantés) et ceux de l’eau (assainissement et littoral).

David Zobda - conseiller exécutif, rapporteur

La loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) promulguée le 7 août 2015, a confié de nouvelles compétences aux régions et a redéfinit celles attribuées aux collectivités territoriales, dont le Plan unique de Prévention et de Gestion des Déchets.

C’est un document de planification qui a pour vocation d’orienter et de coordonner les actions menées par l’ensemble des acteurs, afin de réduire, valoriser et mieux gérer les déchets.

Les fonds européens  

Quant au point 53 de l’ordre du jour, lequel avait été renvoyé la veille à la demande de l’opposition en raison de l’heure tardive, il concernait les aides européennes pour la période 2021 - 2027.  

"La stratégie des programmes et plans d’actions des Fonds Européens Structurels et d’Investissements (FESIs 2021 2027), a été retravaillée"  à la suite des élections territoriales de juin 2021 a précisé la conseillère exécutive et rapporteur, Bénédicte Di-Géronimo.

"La très grave crise du COVID-19, en questionnant les logiques de produire, de consommer, de former, de se déplacer, a souligné en Martinique et ailleurs, l’urgence de tendre vers un modèle rénové".  

Une approche pluri-fonds sera privilégiée pour : - Investir dans le capital humain avec notamment le développement des compétences, l’accompagnement à l’ingénierie de projets, la professionnalisation des acteurs, le déploiement de l’entreprenariat, l’intégration socio-économique des jeunes (FSE) ; - Développer des bassins d’activités et d’emplois dans le cadre de parcs d’activités économiques, de pôles touristiques (FEDER) ; - Développer l’agriculture dans le cadre de structures mutualisées telles que les Pôles d’Excellence Rurale (FEADER) ; - Mettre en réseau des acteurs de l’économie bleue (FEAMP).

Serge Letchimy - Président du Conseil Exécutif de la CTM

Les fonds européens sont des aides allouées par l’Union Européenne, destinées à favoriser le développement des territoires. Sur 28 milliards dédiés à la France hexagonale, près de 800 millions d’euros ont été consacrés à la Martinique, pour la période 2014-2020.