L'historienne Hélène Carrère d'Encausse a marqué de son vivant, la jeunesse du martiniquais Jean-Paul Jouanelle

L'historienne et académicienne Helène Carrère d'Encausse.
Première femme à la tête de l'Académie française, l'historienne Hélène Carrère d'Encausse est décédée le samedi 5 août 2023, à l'âge de 94 ans. Jean-Paul Jouanelle était son élève à Sciences Po, dans les années 1970. Le Martiniquais garde un souvenir indélébile de cette professeure "brillante", qui l'a "marqué à vie".

Quand il voit Hélène Carrère d'Encausse pour la première fois, Jean-Paul Jouanelle est encore étudiant, assis sur les bancs de Sciences Po Paris.

Passionné de relations internationales, le Martiniquais avait choisi de suivre un séminaire professé par l'historienne au sujet de l'URSS. Quelques mois avant la rentrée, il avait déjà dévoré son célèbre ouvrage L'Empire éclaté (éditions Flammarion).

De cette dame à "superbe intelligence" et à "la classe naturelle extraordinaire", l'ancien délégué général de Contact-Entreprise garde un souvenir intact et admiratif.

Sa mécanique intellectuelle m'a subjugué. C'était quelqu'un d'extrêmement brillant, certainement la personne qui m'a le plus impressionné avec Michel Rocard.

Jean-Paul Jouanelle

Première femme à la tête de l'Académie française

Hélène Carrère d'Encausse est décédée samedi 5 août 2023, à l'âge de 94 ans. Fille d'un exilé géorgien et d'une Germano-russe, elle enseigne l'histoire à Sciences Po Paris à partir de 1969.

Une expertise qui la propulse à l'Académie française. En 1999, elle devient la première femme à en devenir "secrétaire perpétuel", une fonction qu'elle honorera jusqu'à sa mort.

Hélène Carrère d'Encausse était aussi politiquement engagée. En 1994, elle est élue députée européenne sur la liste de droite RPR-UDF.

"C'était d'autant plus déroutant qu'elle n'était pas de mon bord politique", renchérit Jean-Paul Jouanelle, anciennement au service des plus grosses têtes du Parti socialiste français (PS).

Jean-Paul Jouanelle, délégué général de Contact-Entreprises.

Au-delà du politique

Étudiant, le Martiniquais était membre de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Mais ses opinions de "gauchiste" - comme il le dit lui-même - n'entachent pas son respect pour l'académicienne.

Au dérapage d'Hélène Carrère d'Encausse en marge de la crise des banlieues de 2005, Jean-Paul Joinelle répond que son ancienne professeure portait "une égale attention à tous ses étudiants, y compris ceux d'origine africaine".

On a parfois la chance de rencontrer des professeurs auxquels vous continuerez toujours de vous référer.

Jean-Paul Jouanelle

"Je ne suis pas assez haut placé pour rendre hommage à une telle carrière", conclut humblement celui qui recevait l'Ordre national du Mérite en 2014"Ceci est simplement le témoignage d'une rencontre qui m'a marqué à vie".