La côte Atlantique de Martinique envahie par des algues sargasses

mer
Sargasses
L'anse Michel envahie par les algues Sargasses ©Christine Cupit

Épargnée depuis plusieurs mois, la Martinique est confrontée à des échouages massifs de sargasses depuis quelques semaines. Un phénomène d'une ampleur impressionnante dans le sud Atlantique. De nombreuses plages sont impraticables. Les personnes vivant sur le littoral sont à bout.

C’est une très mauvaise surprise pour les quelques baigneurs ou randonneurs venus à l’Anse Michel à Sainte-Anne. Depuis quelques jours, les sargasses sont de retour. Des arrivages massifs se font quotidiennement.

Avant de pouvoir se baigner, il faut faire de nombreux mètres pour trouver de l’eau sans algue.

 

La plage de l'anse Michel envahie par les Sargasses

 

Les quelques personnes qui ont osé s’y aventurer avouent qu’elles ne s’attendaient pas à un phénomène d’une telle ampleur.

 

Réactions Anse Michel

Sargasses
Les Sargasses ont envahi l'anse Michel. ©Christine Cupit

 

C’est tout le sud Atlantique qui est impacté par cette invasion de Sargasses.
Sur la plage de Petit Macabou au Vauclin, il n’y a aucune algue dans l'eau, pas même les brunes qui à cause des courants sont presque toujours présentes.

 

Sargasses
Grand Macabou sous les algues Sargasses. ©Christine Cupit

 

En revanche, le sable est totalement recouvert par les différents types d’algues, mais principalement des sargasses.

 

Sargasses
La plage de Grand Macabou envahie par les Sargasses. ©Christine Cupit

 

La commune du François est aussi victime des algues. Au quartier Dostaly, les émanations de gaz causées par les sargasses en putréfaction sont tenaces et gênent les habitants qui n’en peuvent plus.

En quête de solution... 


Pour tenter d’endiguer les échouages, Alexis de Jaham, un marin-pêcheur, fabrique des filets à sargasses. Il les a installés à Frégate et au Cap Est. Une solution qui semble efficace.

 

Alexis De Jaham, pêcheur

 

Mais le sud Atlantique n'est la seule zone de Martinique impactée par ce phénomène. Selon le dernier bulletin de Madininair, c’est sur le littoral de la commune du Marigot que la concentration de gaz émis par la décomposition des sargasses est la plus forte.
La commune est la seule classée en rouge, l'indice maximal, de l’organisme.

 

Sargasses
Bulletin Indice Sargasse quotidien ©Madininair