La mobilisation des agents municipaux se poursuit à Saint-Joseph

fonction publique
Hôtel de Ville de Saint-Joseph
Hôtel de Ville de Saint-Joseph. ©Fabrice Defrémont

Les agents municipaux de Saint-Joseph affiliés à l’USAM restent mobilisés ce vendredi 30 avril 2021. Le syndicat reproche un manque de dialogue social et une entrave à la liberté des droits syndicaux. De son côté, le maire se dit "ouvert au dialogue sans menace ni pression". 

Au lendemain du coup de force de Yan Monplaisir qui n'a pas hésité à couper lui-même les chaînes placées par les grévistes qui entravaient l'accès aux sites municipaux, la mobilisation est toujours effective. 

La rencontre prévue jeudi après-midi (29 avril 2021) n’a pas permis de trouver une solution.

Myrna Salomon secrétaire générale de l’USAM Saint-Joseph 

Désormais, la mobilisation prend de l'ampleur puisqu'un deuxième syndicat, la CGTM/SOEM rejoint le rang des grévistes. En effet, le syndicat majoritaire qui rejoint l’USAM sur certains points.

Daniel Joséphine secrétaire général de la CGTM/SOEM de Saint-Joseph

Par voie de communiqué, Yan Monplaisir, le maire de la commune, a tenu à apporter certaines précisions. Il  se dit "ouvert au dialogue sans menace ni pression".

Vendredi 30 avril 2021, moins de 8% des effectifs étaient en grève.

Les bâtiments municipaux n'ont pas été bloqués, leur accès est donc resté possible et le fonctionnement des services n'a pas été perturbé.

Les grévistes sont toujours regroupés à l'accueil de l'Hôtel de Ville.

Aucune plateforme revendicative n'a été pour le moment, présentée par l'USAM.


Pour l’heure aucune rencontre n'est prévue entre les parties et le mouvement se poursuit.