La star martiniquaise Simon Jurad mise à l’honneur par la SACEM pour ses 50 ans de carrière

musique
61ce23e172334_us.jpeg
Simon Jurad, 50 ans de scène en 2021 et un public toujours fidèle. ©Cap/FB/ Simon Jurad
La SACEM a rendu hommage au guitariste, auteur, compositeur, arrangeur et interprète Simon Jurad en tant que sociétaire définitif, pour ses 50 ans de carrière. La cérémonie s'est déroulée le 2 décembre 2021. Le leader du groupe "Opération 78" est inscrit à la Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique depuis 1971.

La Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique a rendu hommage aux sociétaires définitifs entrés à la SACEM (ou promus définitifs) en 1970 et 1971. Le guitariste martiniquais Simon Jurad, dont l’inscription remontre en effet au début de la décennie 70, a regretté de n’avoir pas pu se rendre physiquement à cette cérémonie parisienne (laquelle s’est déroulée à l’auditorium Debussy-Ravel à Neuilly-sur-Seine), mais il se félicite de cette mise à l’honneur.  

J’ai la satisfaction d’être issu de la promo 70-71, au même titre que bien d’autres artistes de dimension nationale et internationale, comme Enrico Macias, Philippe Lavil, Eddy Mitchell, Laurent Voulzy, Hugues Aufray, Yves Lecoq ou encore Alain Souchon. Je dis d’abord merci au public et bien sûr à cette institution SACEM.

Simon Jurad

50 ans de musique et de reconnaissance 

Durant ce demi-siècle musical, l’artiste a reçu d’autres distinctions, en guise de reconnaissance par ses pairs et l’ensemble de la profession. Simon avait déjà obtenu en 1986 la Médaille d’Or de la SACEM, mais aussi les Maracas d’Or remises à la salle Pernot sur les Champs Elysée à Paris. La même année, il a donné un concert à l’Olympia à guichet fermé, en présence du ministre de la culture de l’époque, Jack Lang.  

L’auteur, compositeur, arrangeur et interprète a débuté sur scène en 1968 en réalité, dans de mini formations telles que "Les Compagnons du Rythme" et les "New-Plays". A l’issue de cette expérience, il intègre en 1971 le fameux groupe Perfecta, au sein duquel il a signé ses premières compositions comme le morceau "Ambition". L’aventure a duré 8 ans, avant la création d’"Opération 78" dont il est encore le leader à ce jour et dont les succès, les collaborations et les révélations sont multiples.

61ce28657e6ff_op-78.jpeg
Le groupe "Opération 78" lors d'un concert avec les chanteurs, Jean-Luc Alger (à gauche), Jean-Michel Jean-Louis (au centre) et Jean-Claude Papite (à droite) ©Cap/FB/ Simon Jurad

C’est au sein de ce groupe que Jean-Philippe Marthély, chanteur vedette de Kassav, a fait ses premières armes et interprété plusieurs tubes comme "Fout ou bel", "Tchè dan Tchè", "Polémik"... Idem pour Eddith Lefel qui a eu l'opportunité d'interpréter son premier hit écrit par maître Simon, "Lanmou". Le dénicheur de talents a aussi propulsé au-devant de la scène, Serge Ponsard avec des morceaux comme "Marie-Soleil", "Bambalélé" ou "Mariana". Dans la discographie Jurad il y a encore "Pété Pak", "Faut Pas faire", "Dur Dur", "Makadam" et tellement d'autres succès de cette star martiniquaise qui force le respect.  

Simon… l’international  

Simon Jurad a aussi collaboré avec de nombreuses pointures internationales. Les violonistes de Franck Sinatra l’ont accompagné sur les tires "Lajan" interprété par Jean-Paul Pognon, "Pitié", ou "Jessie en LA Majeur". Les cuivres de la Fania All Stars ont aussi prêté leur contribution en studio. Cerise sur le gâteau, la reprise de  "Roulé", rebaptisé "Hermes", par le célèbre guitariste américain originaire du Mexique, Carlos Santana. Ce disque s’est vendu à plus de 12 millions d’exemplaires dans le monde.

Simon a également enregistré un album avec les Frères Dejean en 1983, une première musicale à l’époque, entre musiciens haïtiens et antillais.

61ce239c1f42e_photo-jurad-2.jpeg
Simon Jurad dans ses œuvres sur scène. ©Cap/FB/ Simon Jurad

Concerts, festivals et soirées en cascade

Le parcours de Simon Jurad est aussi marqué par des centaines de prestations en live hors des frontières martiniquaises, à Paris, en Amérique, en Allemagne, en Suisse, à Trinidad, à la Barbade, à Saint-Martin, à Sainte-Lucie, à la Dominique, en Guadeloupe bien sûr... L’Opération 78 a aussi fait danser des milliers de fans, en Martinique, aux 4 coins de l’île depuis sa création. 

Je me souviens aussi de plusieurs prestations sur les télés nationales, avec Patrick Sébastien, Christophe Dechavanne, Jacques Pradel, Stéphane Collaro... J’ai aussi eu l’opportunité de mettre an avant la musique martiniquaise sur la chaine CNN, lors d’un festival international en Louisiane, aux Etats-Unis. Ce demi-siècle artistique m’a surtout appris l’humilité, la sagesse et de ne jamais oublié d’où l’on vient. Et je crois que c’est le travail acharné pour tendre vers la perfection, qui permet de durer aussi longtemps.

Simon Jurad

Pour l'année 2022, Simon Jurad entend poursuivre son œuvre, avec de nouveaux shows et peut-être un nouvel album, "si la situation sanitaire le permet". Autre projet de l’artiste, une prestation au Canada où il espère un jour partager l’affiche avec son fils Steeve qui s'y est installé, pour vivre sa passion de la musique lyrique, art qu'il enseigne par ailleurs en Amérique du Nord.