La ville du Lamentin commémore le 24 mars 1961

société
Plaque commémorative
©Martinique la 1ère

Le 24 mars 1961 au Lamentin en Martinique, une grève des ouvriers était réprimée dans le sang. 3 jeunes, Suzanne-Annette Marie-Calixte,  Marcellin Alexandre Laurencine et Édouard Valide, tombaient sous les balles des forces de l'ordre. 60 ans après, la ville se souvient.

Ce mois de mars 1961 est marqué par une grève des ouvriers agricoles qui réclament l’amélioration de leurs conditions de travail et des augmentations de salaires. Le vendredi 24 mars, en plein cœur de la ville, et en plein carême, les fidèles assistent à la messe.

Situation tendue, atmosphère brûlante

 

Le sermon terminé, les fidèles s’apprêtent à regagner leur domicile, quand éclate une fusillade. Des gendarmes ouvrent le feu. C’est l’affolement, la panique, des cris, des pleurs, de nombreux blessés et 3 morts.


La couturière Suzanne Marie-Calixte, 24 ans, a reçu une balle sous les aisselles. L’ouvrier  agricole Marcellin Alexandre Laurencine, 21 ans, est face contre terre, tué par balle. Édouard Valide, 26 ans, lui aussi ouvrier agricole a été touché dans le dos, la nuque et la tête.

"Qui veut du pain aura du plomb" [Georges Gratiant]

 

L’oraison funèbre du maire de l’époque, Georges Gratiant, avocat, maire de la ville, a marqué les esprits, devenant au fil des années un discours de conscience. L’allocution prononcée par ce dirigeant du Parti communiste appelé "Discours sur trois tombes", est une anthologie fustigeant la répression.

 

Discours de Georges Gratiant

 

Cette oraison forte lui vaudra d’être suspendu quelques temps par le ministre des Armées, Pierre Messmer. 

Commémoration

 

Deux lieux demeurent le carrefour de cette manifestation. La rue Hardy de Saint-Omer (mercredi 24 mars 1961 à 18h30), est prévu un mapping vidéo signé Andy Mars. C’est une mise en lumière des photos d’archives précédant les allocutions des officiels.

La soirée est prévue avec le discours sur les trois tombes lu par le conteur  Dédé Duguet, puis pour cette première étape, Sonia Marc "La Sosso" doit présenter un bélya.

Le deuxième rendez-vous est place André Aliker à 20 heures, avec un spectacle de danse de Johan Carbaza et David Gravinay. Deux créations musicales composées par "La Sosso", Mickael Marnet et Charly Labinsky sont au programme, ainsi que Kolo Barst.

Des manifestations prévues dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live