publicité

Lahar au Prêcheur : les habitants vivent dans l'angoisse

La menace de nouveaux lahars fait désormais partie du quotidien des riverains de la commune du Prêcheur. Ce lundi (12 février) des coulées de boue ont été observées et une évacuation déclenchée. Une cellule psychologique est installée en mairie, pour répondre aux angoisses des habitants.

De nouveaux phénomènes ont été observés ce mardi 12 février. © RS
© RS De nouveaux phénomènes ont été observés ce mardi 12 février.
  • Maurice Violton - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le , mis à jour le
Trois nouvelles coulées de boue ont rythmé cette journée du lundi (12 février) au Prêcheur. Le maire Marcellin Nadeau, confirme qu'une opération d'évacuation a été organisée puis les riverains ont pu regagner leur domicile. 


Voir les images des réseaux sociaux : 

Plus d'une vingtaine de lahars depuis janvier



Depuis le début du phénomène de coulée de boue le 6 janvier dernier, une semaine à peine après l’inauguration du nouveau pont du Prêcheur, près d’une vingtaine de lahars a été dénombrée, dont huit relativement importants.



Une véritable angoisse pour les 150 personnes directement concernées par ces coulées de boue, au quartier des Abymes, et dans les citées Coquette et Raymond Pohié, au nord du bourg.
 Des personnes qui vivent dans la crainte que le système d'alerte ne se déclenche, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Certaines d’entre elles craquent et sont en larmes avec cette menace permanente.

..

Une cellule psychologique


Une situation anxiogène prise en compte par la mairie qui s’est adressée aux experts de la sécurité civile pour un accompagnement psychologique. Ainsi pour ce lundi 12 février et demain mardi 13 février, la sécurité civile a installé une cellule opérationnelle en mairie.
 Un dispositif qui, selon la municipalité pourrait être reconduit si nécessaire au-delà des jours gras. 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play