Le 51e festival de Fort-de- France témoigne de l’enracinement de l’institution

festivals
51e festival culturel de Fort-de-France
quelques temps forts du festival culturel ©festival de Fort-de-France et Martinique la 1ère
Le 51e festival de Fort-de-France dédié à l'ancien élu de la ville, Renaud Jouye de Grandmaison, a comme objectif de mettre à l’honneur les cultures noires et métisses du 3 au 30 juillet 2022.

Le festival fait la part belle aux quartiers de Fort-de-France. L'ouverture se fait à Trénelle avec un vernissage de "Lonviyé Trénelle" autour de deux photographes, Sylvain Demange et Jean Guy Cauver. À 18h 30 Guy Vadeleux et son groupe Otantik vont embraser le quartier et ses environs au son de la musique traditionnelle.

C'est aussi le festival des enfants 

Les enfants seront gâtés, avec des ateliers de cerfs-volants, les jeux de Sabine Andrivon-Milton dans une après-midi récréative et instructive. Ce 3e festival des petits se déroulera le 13 juillet 2022.

Festival des enfants
Festival des enfants. ©Festival de Fort-de-France

Les enfants de Tanbou bô kannal vont imprimer le rythme avant de laisser place à une effervescence de couleurs et de lumières.

Le théâtre tient sa place avec "Chotcho, cochon fugueur".

Lyrisme, musique urbaine, Compas

Ce 51e festival ne déroge pas à la tradition avec un récital Lyrique sur des airs de Bellini, Offenbach avec la soprano Leila Brédent accompagnée au piano par Adam Czulak le 25 juillet à la cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France.

Leila Brédent
La soprano Leila Brédent ©festival de Fort-de-France

La musique urbaine avec MC Janick figure emblématique des sound-systems parisiens. Il a fait ses premières scènes en Martinique, même s'il est né en Guadeloupe. Il fera vibrer la jeune génération. Il est prévu le 6 juillet 2022.

Nu look
Du compas avec Nu look, groupe de Compas basé en Floride dirigé par Arly Larivière, ©affiche Nu look

Du compas avec Nu look, groupe de Compas basé en Floride dirigé par Arly Larivière, chanteur, claviériste, compositeur et producteur, originaire de Cap-Haïtien. C'est le fils du célèbre musicien Daniel Larivière. Il vient fêter les 22 ans du groupe.

Le cénacle revient

Plusieurs cénacles en bord de baie vont attirer le public. Les thèmes sont "gwo kq, lewoz, bélé", présenté par Georges Dru de l'association AM4. Monseigneur David Macaire Archevêque de Fort-de-France et de Saint-Pierre, animera le mercredi 20, le thème : "le réchauffement climatique serait-il une punition de Dieu ?

Monseigneur David Macaire
©P.Pinel-Féréol

Jacques Ravenel saxophoniste, 1er prix conservatoire d’Angers et Eric Nabajoth, vont retracer l’histoire du jazz. 3 autres cénacles sont aussi au programme : le 25 et le 26 juillet sur la Cyber addiction et le conte caribéen.

La jazz night propose une affiche alléchante

Les artistes locaux et internationaux vont donner au parc Aimé Césaire un cachet jazz. Le trio Wap Wabap avec Eric Ildefonse au piano acoustique, les sonorités de Joël Voisin et la basse de Franck Joseph Rose vont accompagner la voix poétique de Jobby Bernabé.

Majoukann Jazz Bélé mettra en évidence, une pléiade de valeurs martiniquaises confirmées : Roro Kaliko, Kali, Luther François, José Marie-Rose, José Zébina, Guy Marc Vadeleux.

Puis dans une envolée de liberté, le quintet avec les frères Fanfan (Jean-Philippe à la batterie et Thierry à la basse) envisage d'enchanter le Parc culturel Aimé Césaire en compagnie du célèbre Andy Narell. Puis Harold Lopez Nussa promet de bercer le public au son du Latin Jazz.

Ravi Coltrane, le fils de John Coltrane, viendra partager un moment avec les spectateurs en offrant de joyeuses lignes mélodiques

Le festival se terminera le 30 juillet par une grande soirée Bélé dédiée à Hélène Havre, récemment disparue.

VOIR LE PROGRAMME