Le couvre-feu bientôt repoussé à 22 heures en Martinique ?

coronavirus
Stanislas Cazelle point presse
Point presse de Stanislas Cazelles en préfecture. ©Martinique la 1ère
En raison de l'évolution positive de la situation à l'hôpital et de la diminution du nombre de contaminations, le préfet Stanislas Cazelles, pourrait instaurer un couvre-feu de 22 heures à 5 heures. La mise en place de cette mesure pourrait débuter mardi 22 février 2022. L'avenir du pass vaccinal est dans l'indécision notamment pour le monde sportif.

Le préfet Stanislas Cazelles, pourrait bientôt alléger les mesures pour lutter contre la Covid-19 en Martinique, en particulier le couvre-feu qui pourrait être en vigueur à partir de 22 heures et non plus 20 heures comme c'est le cas actuellement. La date du 22 février est avancée par les interlocuteurs du préfet.

Ce serait une bonne nouvelle notamment pour les restaurateurs qui pourront accueillir des clients le soir durant cette période touristique. D'autant que les vacances de carnaval débutent le 23 février. Mais les autorités rappellent qu'il est indispensable de poursuivre les gestes barrières.

La situation de l'hôpital s'améliore

Cette décision serait conditionnée par la baisse du nombre de cas hebdomadaires de contamination mais surtout par la situation de l'hôpital. En effet, les différents établissements hospitaliers de l'île sont sous tension mais pas saturés. Les lits déployés en réanimation ou en unité Covid sont suffisants contrairement aux autres vagues de la pandémie.

Le dernier allègement des mesures pour lutter contre la Covid remonte à fin janvier 2022. La préfecture avait autorisé les clients des hôtels à prendre leurs repas dans le restaurant de l'établissement après 20 heures. 

Quel avenir pour le pass vaccinal en Martinique ?

Des questions se posent autour du pass vaccinal. En effet, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé qu'il pourrait disparaitre mi-avril. Une mesure qui entrera en vigueur si la situation continue de s'améliorer. Une décision qui interviendrait quelques jours avant la date du premier tour de l'élection présidentielle. 

En Martinique, le pass vaccinal entrera en vigueur le 7 mars et le 14 pour le monde sportif. Il pourrait donc être en vigueur seulement un mois.

Une première réunion entre la préfecture et une délégation du mouvement sportif, mené par René Méril, le président du CTOSMA (Comité Territorial Olympique de la Martinique ), a eu lieu jeudi 10 février.

Nous avons deux doléances. La première est de pouvoir réaliser des entraînements et des compétitions le soir entre 20 heures et 22 heures. Sur ce point, le préfet nous a laissé comprendre que cela sera possible à partir du 22 février car il pense déplacer l'heure légale d'entrée en vigueur du couvre-feu de 20 heures à 22 heures. Deuxièmement nous souhaitons que le préfet repousse encore le pass vaccinal. Il nous a dit être en pleine réflexion à cause des déclarations de Gabriel Attal. Nous devons nous revoir sous peu, mais aucune date de réunion n'est fixée. Nous allons attendre Carnaval et si aucune rencontre n'est prévue, nous solliciterons de nouveau un entretien.

René Meril

Un report du pass vaccinal ou une non application pourrait pousser certaines disciplines, football en tête, à ne pas arrêter les compétitions prématurément.