Le dispositif Bouclier Qualité Prix 2022 toujours en cours d’élaboration

consommation
Grandes surfaces
Les grandes surfaces de la Martinique. ©MartiniqueLa1ere
L’observatoire des prix, des marges et des revenus de la Martinique, (l'OPMR) qui regroupe les organisations du secteur public et du privé, a entamé au mois de mars, les négociations afin d’établir la liste des produits du Bouclier Qualité Prix, le BQP, de 2022.

En Martinique, l’alimentation et l’énergie représentent un quart des dépenses d’un panier dit moyen. Et, selon l’OPMR (l’Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus de la Martinique), les prix de la nourriture et le carburant sont à "forte volatilité."

Le taux d’inflation de 2,6% a également provoqué une hausse significative du coût de la vie.  

Les prix sont relevés dans 703 points de vente, par six enquêteurs de la DEETS (Direction de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités). 

3 listes de produits de première nécessité

La mise à jour tardive du nouveau dispositif Bouclier Qualité Prix, le BQP, a débuté le 8 mars 2022. 

Une liste de 101 produits pour un coût maximum global de 306 euros a été établie pour les magasins d’une surface de vente supérieure ou égale à 1 000 m².  

Chariot du ménage, course au supermarché
caddie de courses ©Andry Rakotondravola

Une liste de 52 produits pour un coût maximum global de 160 € s'applique dans des magasins d’une surface de vente comprise entre 800 m² et 1 000 m².  

La 3e liste de 27 produits pour un coût maximum global de 86 € est affichée dans les magasins d’une surface de vente inférieure à 800 m² et 1 000 m².   

Les contrôles pour vérifier le respect du BQP  

En 2021, les contrôles ont été effectués par la DEETS, (Direction de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités), pour vérifier l'affichage des listes à l’entrée du magasin avec indication des sous-paniers, la signalisation des produits dans les rayons et la disponibilité des produits BQP.

Les agents de la DEETS ont contrôlé le montant total du panier facturé aux clients.  

Ils ont émis 7 avertissements pour absence de balisage et de logos BQP,  3 avertissements et 2 injonctions pour indisponibilité de produits.  

Nouvelles ouvertures 

En 2022, pour tenter de stabiliser les prix, l’observatoire souhaite impliquer  les associations de consommateurs pour la mise en œuvre du dispositif.

Les transitaires et les transporteurs sont aussi sollicités pour réduire les prix. 

Les élus de l’Assemblée de Martinique lors de leur dernière réunion plénière (mercredi 13 avril 2022), ont demandé au Président du Conseil exécutif de la CTM, Serge Letchimy, de "négocier avec l’Etat et l’ensemble des acteurs (communes, distributeurs...), la baisse des prix de 1000 produits de première nécessité".