Le judoka martiniquais de l'Us Orléans, Olivier Desroses, arbitre les jeux paralympiques de Tokyo

jeux paralympiques
Olivier Desroses
Olivier Desroses au JO de Tokyo. ©O.D
Le licencié de l’US Orléans, le Martiniquais Olivier Desroses, ceinture noire, 4e dan de judo, est à Tokyo au Japon pour les jeux Paralympiques. Il officie ce vendredi 27 Août 2021 sur le tatami, en tant qu’arbitre international. Il fait partie des 15 meilleurs dans la hiérarchie mondiale.

À 45 ans, le judoka d’origine martiniquaise, Olivier Desroses, (ceinture noire 4e dan) a travaillé dur pour décrocher le graal. Avec humilité, il affiche une grande satisfaction et mesure le parcours d’un travail acharné impliquant sacrifices et abnégation pendant une trentaine d’années.

Le goût du judo très jeune et très vite

 

Olivier Desroses arrive en Guyane à l'âge de 3 ans. Sa famille s'installe au quartier Cogneau-Larivot à Matoury, une ville en plein essor.

Cadet de la famille, Olivier fait ses études primaires à Cayenne. Il découvre le judo à l’âge de 11 ans à l’externat Saint-Joseph. Au début de l'année scolaire, ses parents lui annoncent qu'il rejoindrait un cours de judo au Seiryoku Samouraï dirigé par Urbain Belliard.

Olivier Desroses y prend goût. 5 ans, plus tard, le détecteur de talent Serge Antourel, conseiller technique Antilles-Guyane l’oriente dans une section Sports-Etudes à Orléans. Une fierté pour le président de ligue de judo guyanais Robert Parfait.

Dès son arrivée de Guyane, Olivier Desroses intègre le Pôle France Judo d’Orléans en 1991. Licencié à l’US Orléans Loiret Judo Jujitsu, il rejoint en 1993 la Section Sport-Universitaire d’Orléans.

Il commence son parcours en 1994 comme arbitre départemental. 2 ans plus tard (1996), il officie en tant qu’arbitre régional et en 1999, il est arbitre interrégional.

Cours de judo sur la plage
Olivier Desroses, en démonstration sur une plage de Martinique. ©Daniel Betis

Un travail sans relâche couronné 

 

Après avoir gravi les échelons de 1994 à 1999, il s'ouvre les portes du haut niveau. Promu arbitre national en 2003, la qualité de ses jugements font de lui un arbitre européen en 2011 et un arbitre mondial en 2015.

Depuis sa nomination en tant qu’arbitre européen, l’orléanais est sollicité pour beaucoup de manifestations. Il a participé à 14 coupes européennes, 11 championnats d’Europe confondus (vétérans, cadets, juniors, seniors), 13 open, deux Festivals Olympiques de la Jeunesse Européenne, 16 grands prix et 9 slam.

J.O de Tokyo : la consécration

 

En février 2021, la fédération française de judo reçoit une bonne nouvelle. La sélection de 2 arbitres pour les jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2021, Mathieu Bataille pour l'épreuve Olympique et Olivier Desroses pour le Paralympique. 

Consécration pour le sociétaire de club d’Orléans qui possède une expertise du judo depuis l’âge de 12 ans. Sa présence à Tokyo est  l’aboutissement d’un travail sur plusieurs décennies.

Personnalités sportives
De gauche à Droite : Cathy Doré en charge du haut niveau, Eric Privat chef du pôle sport, Gilbert Remy, journaliste, Olivier Desroses arbitre international, Alfred Cephise président de la ligue de judo de Martinique. ©Daniel Betis

La Martinique gravée au coeur

 

Avant les jeux para olympiques, Olivier Desroses est venu en famille se ressourcer au pays. Certains judokas ont eu la chance de profiter de sa présence.

Il a rencontré les arbitres nationaux Léo Vassard, Jean-Félix César, Jean-Philippe Louis-Alexandre.

Nous lui souhaitons de prendre beaucoup de plaisir sur et hors du tatami durant ces jeux para olympiques 2020 au Japon. Au nom de toute la famille du judo Martiniquais, j’adresse à Olivier Desroses nos plus sincères remerciements pour sa disponibilité et sa grande générosité au service de notre discipline.

Alfred Céphise Président de la ligue de judo Martinique

 

La compétition de judo commence ce vendredi 27 août 2021.