Le militant associatif et politique, Fred Miram Marthe-Rose est décédé

football
Fred Miram-Marthe Rose
Fred Miram-Marthe Rose, ancien cadre du STIS, très impliqué dans la vie sportive, politique et culturelle de Martinique. ©FB FMMR
Fred Miram Marthe-Rose est décédé samedi 22 janvier 2022. Il s'est éteint des suites d'une longue maladie. Il aurait eu 70 ans le 26 février prochain.

Le monde du football et du sport martiniquais en général, est en deuil. Fred Miram Marthe-Rose est décédé samedi 22 janvier 2022 à l'âge de 69 ans.

L'US Robert, sa vie

Il a consacré sa vie à son club de l’Union Sportive du Robert (section football) dans lequel il a occupé toutes les fonctions, de joueurs en passant par entraîneur, dirigeant et même président.

Il a été un personnage important de la ligue de football de Martinique. De 2008 à 2012, il a été secrétaire général sous la présidence de Samuel Pereau. Un poste qu’il a aussi occupé sous la présidence d’Alain Rapon, lui aussi disparu. De 2012 à 2020, il a réalisé deux mandats en tant que vice-président.

La yole, sa deuxième passion

Fred Miram Marthe-Rose était aussi un passionné de yoles. Il a d’abord été dirigeant de l’association Caracoli puis président de la commission d’arbitrage de la fédération. 

Félix Mérine, un des patrons les plus capés de la yole en Martinique, avait été mis à l’honneur par Fred Miram Marthe-Rose. Dans ce livre biographique, l'auteur relate la vie, les valeurs et les victoires du champion robertin de la voile traditionnelle.

Cet ancien commandant des pompiers était engagé politiquement. Il était proche du PPM (Parti progressiste Martiniquais). Durant quelques années, il a notamment travaillé au sein de la mairie du Robert sous la mandature d'Alfred Monthieux.

Réactions 

►Samuel Pereau, président de la ligue de football de Martinique.

L'hommage de Samuel Pereau

►L'hommage d'Alain Richard, président de la Société des Yoles rondes de Martinique. 

 

Un ami du peuple est parti. Fred Miram Marthe Rose nous a quittés, et avec lui c’est un grand militant de la cause martiniquaise que nous perdons. Extrêmement investi auprès des pompiers, dans les milieux sportif et associatif, Fred a notamment pris part à de nombreuses instances du football et des yoles. Il a d’ailleurs consacré les derniers moments de sa vie à l’écriture d’un livre en hommage à Félix Mérine, « le mapipi lumineux ». Grand militant du PPM, il était un fier Robertin. Nous le regretterons. Le Robert le regrettera. La Martinique le regrettera. Fred est parti trop tôt et laisse en chacun de ceux qui l’ont connu une trace indélébile. Mes pensées vont à sa famille, aux élus du Robert et à tous ses proches. »

Serge Letchimy, Président du Conseil Exécutif de Martinique