Le producteur guadeloupéen Raymond Célini, est parti dans la discrétion

musique
Raymond Celini
Raymond Celini le patriarche (chemise fleurie), avec son fils Harry et les jeunes David et Xavier. ©Famille Celini

Le producteur charismatique des années 60/70, Raymond Célini a été inhumé lundi 21 décembre 2020 au cimetière du Gosier (Guadeloupe). Il a tiré sa révérence, le jeudi 17 décembre à l'âge de 84 ans. Il fut un artisan de la promotion et la diffusion des musiques de la Caraïbe.

 

 

Un géant est parti dans la discrétion selon ses dernières volontés. à la fin des années 50 et durant plus de 20 ans, le producteur Raymond Célini a enregistré les artistes guadeloupéens, martiniquais, haitiens et dominiquais. 

Né à grand Bay au Gosier en avril 1936, d'une fratrie de onze enfants, il a reçu une éducation basée sur des valeurs de respect, de dialogue et de dignité.

Rôle majeur dans la conservation de la musique martiniquaise

 

Raymond Célini fait partie des producteurs discographiques aux mains nues qui ont participé, à la construction, à la diffusion et à l’archivage de la musique de notre région. À l'époque, les musiciens se déplaçaient ou l’ingénieur de son venait sur place effectuer des enregistrements. De nombreux artistes martiniquais ont eu la chance d'appartenir au label "aux ondes Célini".

La volonté de promouvoir la musique d'un pays

 

Être gravé dans les années 60 sur un microsillon, tenait de l'exploit et signifiait avoir un produit de qualité. Les 45 tours de 4 titres primaient. Parmi les figures martiniquaises :

Loulou Boislaville, un des pères fondateurs des Ballets Martiniquais. Il a enregistré non seulement la musique de l’ensemble folklorique, mais aussi ses propres succès comme "Hermancia".

Raymond Célini a produit le premier disque de la Perfecta, l’album (33 tours) mythique "Clair de lune à l’escale". David Martial a obtenu son succès grâce à son premier 45 tours de 4 titres ("Lucie, Elise, Jerk vidé et meringué").

Maurice Alcindor a connu le succès radiophonique avec des compositions de Claude Confiant et des œuvres comme "TuMa tu m’as eue " (l'histoire du premier groupement bus de Fort de France) et l’incontournable Ouvé la pot la. Il faisait partie de l’écurie Célini.

Raymond était un technicien hors pair, avec une bonne oreille musicale. Il appréciait ce bouillonnement culturel, c'était pour lui un plaisir d’être au service de la musique"

Louly Lanoir, ami de Raymond Celini.

 

Malavoi a enregistré son 1er disque aux ondes Célini


En 1969, le groupe Malavoi sous la direction de Mano Césaire avec Alain Jean-Marie au piano, gravait ses premiers disques sous le label Célini. La qualité du travail est soulignée par deux producteurs actuels.

Section de violons d’une précision sans failles, arrangements ciselés et swing incomparable, mélodies superbes portées en avant par la voix de crooner, alliance entre tradition et modernité...

Patrick Frémeaux et Jean Pierre Meunier, producteurs

 

On peut citer Henri Guédon et son groupe la Contesta ou l’ensemble Abricot, le Combo Moderno. Raymond Célini a joué un rôle important au sein du patrimoine musical martiniquais.

Le patrimoine traditionnel de la Guadeloupe

 

Raymond Celini était un ardent défenseur de la musique des campagnes et du léwoz. On lui doit le lancement dans grandes légendes du Gwo ka. Celle du Moule de Robert Loyson a été le fruit  d'une découverte faite au cours d’une tournée avec l’animatrice roumano-martiniquaise Anca Bertrand.

La tradition est devenue incontournable grâce à l’action de producteurs de ce style "qui ont osé" malgré des pressions politiques de l’époque. On lui doit la découverte du marin-pêcheur originaire de Port-Louis, Germain Calixte dit Chabin, de Guy KonKet le fils de "Man sosso", et du maître Anzala.

Par son action, il a démocratisé les rythmes traditionnels guadeloupéens permettant à tous de se réapproprier de leur culture. Le producteur a mis en exergue d’autres musiciens dans d’autres couleurs (les Vickings, Jacques Bracmord). Ce technicien a aussi composé des titres qui ont connu un grand succès comme "Envie bougos".

Raymond Celini avait une vision d’ouverture 

 

La panoplie d’artistes haïtiens ayant travaillé sous le label "aux Ondes Célini" le démontre. Fritz Pierre, trompettiste de l’orchestre Tropicana, Émile Volel, fils de pasteur originaire de Jacmel, musicien chanteur des groupes El Rancho du Casino international puis de l'Orchestre Raymond Sicot et bien sûr Nemours Jean-Baptiste, le maestro inventeur du compas direct.

Son sens du dialogue, sa culture éclectique lui ont permis d’accomplir sa mission de diffuseur. On retiendra qu’il laisse un catalogue vivant que devra perpétuer Harry son fils, plus qu'une maison, ou un label, un nom".

Raymond Celini est décédé jeudi 17 décembre 2020 au soir. Une cérémonie  s'est déroulée à l'espace Dorocant dimanche 20 décembre 2020. Le producteur a été inhumé à 9h30 (ce lundi 21 décembre) au cimetière du Gosier. Il laisse une famille éprouvée (4 enfants et des petits enfants) et ce d'autant qu'elle a été frappée, 2 jours auparavant par le décès de sa dernière sœur à Paris.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live