Le service addictologie de l’hôpital du Saint-Esprit à nouveau opérationnel selon le maire

hôpital
Hôpital / Saint-Esprit
Entrée du Centre Hospitalier du Saint-Esprit. ©Martinique la 1ère
Le maire de la ville spiritaine, Fred-Michel Tirault, a annoncé ce mardi 26 octobre 2021 sur notre antenne radio, la reprise du service addictologie, après avoir réuni toutes les parties en tant que président du conseil de surveillance. Mais l’intersyndicale reste mobilisée.

Lundi 25 octobre 2021, le maire du Saint-Esprit a réuni tous les partenaires de l’hôpital de sa commune, afin d’analyser la situation. En fin de semaine dernière, les syndicats ont décidé de se mobiliser, pour protester contre le renvoi à leur domicile de certains patients affectés au service addictologie, en raison du faible taux de vaccinés au sein de l’établissement.

"Nous n’avons pas eu de cluster au Saint-Esprit" 

 

L’intersyndicale qui a défilé jusqu’à la mairie ce mardi 26 octobre 2021, maintient toujours ses piquets de grève à l’entrée du CH contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire imposés par la loi aux personnels soignants.

Fred-Michel Tirault a entendu à ce propos, la direction, les représentants des usagers, les médecins, et les syndicats. "Tous, de façon unanime, nous avons décidé de reprendre le travail" a affirmé (mardi 26 octobre 2021) le 1er magistrat de la ville dans l’émission de 7h15 de la matinale radio de Martinique la 1ère.

Le rôle de l’hôpital c’est d’accueillir les patients dans des conditions de sécurité optimales (...).

Nous n’avons pas eu de cluster au Saint-Esprit. Donc les agents savent parfaitement gérer cette crise et ils se sont remis au travail.

 

Il y a eu un large consensus de tous, vaccinés ou pas, pour reprendre le service (...).

(Fred-Michel Tirault)

Salariés à l'hôpital du Saint-Esprit
Salariés à l'hôpital du Saint-Esprit. ©Martinique la 1ère

"Il faut qu’il y ait une continuité des soins"

 

Fred-Michel Tirault, qui observe par ailleurs qu’il y a eu "un déficit de communication en Martinique, notamment envers les personnels soignants".

Il n’est pas question qu’un seul patient se retrouve dehors (...).

Il faut qu’il y ait une continuité des soins, que ce soit, au Saint-Esprit, à Trinité ou à Fort-de-France.

 

 

Les 3 services du Centre Hospitalier du Saint-Esprit (l’addictologie, la gériatrie et les soins palliatifs) ainsi que l’Ehpad située sur le même site sont impactés par cette mobilisation, mais les tests anti-géniques se poursuivent pour tout le monde, selon nos informations.

Comme sur les autres pôles publics, les syndicats de la santé du CH attendent de pied ferme, la mission de "médiation" annoncée ce mardi 26 octobre 2021 par Olivier Véran, le ministre des solidarités et de la santé.

En attendant, l’Agence Régionale de la Santé a accordé une prolongation des activités "sine die" à cet hôpital du sud (admissions et retour de patients).