Législatives 2022 : qui sont les candidats du Rassemblement National en Martinique ?

élections
De gauche à droite : Charles Belimont (Centre Atlantique), Max Ferraty (Nord), Cédric Crampon (Fort-de-France). ©Photo officielle Rassemblement National
Le Rassemblement National, présidé par Marine Le Pen, sera comme en 2017 présent aux élections législatives en Martinique. Les dossiers de trois candidats ont été validés à la préfecture.

Quatre candidats étaient annoncés, mais ils seront finalement trois. Charles Belimont sur la circonscription Centre Atlantique, Max Ferraty sur le Nord et Cédric Crampon à Fort-de-France.

La candidature de Nicolas Occolier, fils de Raymond Occolier, maire du Vauclin entre 1995 et 2020, sur la circonscription Sud n'a finalement pas été déposée. 

Pourtant ces candidats avaient toutes été confirmées par André Rougé, le délégué national Rassemblement National à l’Outre-mer.

Communiqué de presse des investitures des candidats pour les élections législativs en Outre-mer

Mais ce sont trois candidats qui se sont présentés au bureau de la réglementation générale, des élections et de la circulation de la préfecture mardi 17 mai 2022 pour déposer leurs dossier. Ces derniers ont été validés par l'institution. 

En 2017, lors du précédent scrutin, quatre candidats du Front National (ancien nom du Rassemblement National) s'était soumis au vote des électeurs Martiniquais. Ils avaient obtenu entre 173 voix (0,94%) pour Marie-Jeanne Jeanville à Fort-de-France et 324 voix (1,73% des suffrages exprimés) pour Elodie Babin sur le Sud.

Cinq ans plus tard, la donne est bien différente puisque Marine Le Pen a obtenu en Martinique des résultats historique au second tour de la présidentielle. Elle l'emporte largement avec 60,87% des suffrages exprimés et est plébiscitée dans 32 communes sur 34.

Les candidats RN souhaitent poursuivre la tendance tout en restant lucides. 

Election présidentielle et élections locales sont différentes. Certaines personnes peuvent se mobiliser davantage lorsqu'il s'agit de Marine Le Pen parce qu'elle est notre leader. Pour les législatives, ce sera autre chose. Mais ce que nous demandons à ces personnes, c'est de ne pas se tromper et de faire confiance à Marine Le Pen pour être la seule et unique force d'opposition à Emmanuel Macron. Donc, nous espérons que les électeurs qui ont voté Marine Le Pen lui donne le coup de pouce en lui envoyant des députés pour avoir un groupe conséquent à l'Assemblée Nationale.

Charles Belimont, chargé de mission du Rassemblement National en Martinique

Trois candidats, trois profils

  • Charles Belimont, 62 ans, est retraité. L'homme s'est engagé en politique pour la première fois lors de la campagne pour la présidentielle 2022 sous les couleurs du Rassemblement National.
    Ce scrutin sera également le tout premier pour lui en tant que candidat. Il est le chargé de mission du Rassemblement National en Martinique.

  • Max Ferraty est constructeur et réparateur naval originaire de la commune de Saint-Pierre. Le sexagénaire se dit attaché depuis de nombreuses années à la philosophie du Front National puis du Rassemblement National. Il a eu l'occasion de soutenir certains politiques sur le plan local. C'est la première fois qu'il est candidat à une élection.
     "Je suis là pour ceux qui étaient avant nous et n'ont pas fait". Il souhaite travailler en priorité sur la situation des jeunes, l'environnement avec le recyclage et les personnes âgées.

  • Cédric Crampon est un père de famille âgé de 46 ans. Il est demandeur d'emploi depuis son retour sur l'île, il y a maintenant trois ans. Il a été formé dans différents domaines dont les Ressources Humaines ou encore l'entrepreneuriat. Il se dit "novice" dans le domaine politique et prêt à "faire bouger les choses". "J'aimerais participer à l'évolution des choses et faire évoluer la situation de l'emploi en Martinique. S'il faut passer par le fait d'être candidat à une élection pour essayer de faire bouger la situation qui est déplorable, je passe par là !"