Législatives : le Nord, un territoire complexe

élections 2021
Bruno Nestor Azerot
Le député-maire de Sainte-Marie, Bruno Nestor Azerot, lors de la fête patronale de sa commune (le 15 août 2015). ©LAV
Deux comités de soutien pour le député sortant de la circonscription du Nord : Bruno Nestor Azérot a-t-il pris conscience de la difficulté à conquérir durablement ce territoire électoral ?
Le Nord, circonscription difficile ? La question se pose, après la décision du député sortant Bruno Nestor Azérot de constituer deux comités de soutien, l’un pour la côte atlantique et l’autre pour la côte caraïbe. Cette circonscription est-elle si difficile au point qu’il faille la séparer en deux zones distinctes ?
 
Le député sortant candidat à sa succession aurait-il tiré les leçons de son élection en 2012, quand il l’avait emporté grâce à son score fleuve obtenu dans sa ville de Sainte-Marie ? Il y totalisait presque la moitié de ses voix, 42%. L’autre grosse moitié, 58%, était répartie dans les 16 autres communes de la circonscription. Ce qui a pu faire dire à certains observateurs que le député Azérot est davantage le député de Sainte-Marie que celui du Nord. Encore que ce terme soit impropre, un député étant l’élu de tout le pays et non d’une portion du territoire.
 
Autre hypothèse : pour multiplier ses chances, le député sortant tient compte de la diversité géographique, culturelle et politique de la plus étendue des quatre circonscriptions. Il aura sûrement appris que le territoire Nord comporte deux régions distinctes, balisées par la côte atlantique et la côte caraïbe. Les élus et le personnel de la communauté d’agglomération CAP Nord le savent bien, qui doivent tenir compte des sensibilités, ménager des susceptibilités, valoriser des subtilités. Les embarcations des marins-pêcheurs et leurs techniques, les méthodes des agriculteurs et les plantes cultivées, certaines coutumes, la musique traditionnelle, des nuances dans le vocabulaire créole : les différences sont bien réelles entre les deux côtes.
 
Une diversité qui n’exclut pas une homogénéité basée sur la ruralité. De Schoelcher à Grand Rivière, de Basse-Pointe au Carbet, le Nord est divers et riche de ses nuances. Et la circonscription appartient pleinement au pays Martinique, bien que, en toute objectivité, elle en soit la plus belle des quatre.