Les dirigeants de Justice célèbrent le centenaire du plus ancien journal de Martinique

médias
Le centenaire du journal Justice
©Martinique la 1ère

En réalité le journal justice à 101 ans. Son engagement reste identique à celui de Jules Monnerot lorsqu'il a lancé le premier numéro en 1920.

Défendre les intérêts des travailleurs, les injustices, les travers d'une colonie que les concepteurs du journal justice considèrent être menée par des capitalistes...c'est l'idéologie même du parti communiste martiniquais. Le parti est à l'origine de ce média qui se situe au cœur des plus grands évènements même parfois sanglants. Justice fait de la résistance, c'est aujourd'hui le journal le plus ancien de Martinique.

(Re)voir notre reportage avec Patrice Chateau Degat.

 

Justice a 100 ans

 

Léopold Bissol, Juvénal Linval ou André Aliker sont quelques uns des personnages dont les  noms restent gravés et cités avec respect. Ils apparaissent comme ceux qui n'ont pas eu peur d'affronter les békés, alors maîtres de l'économie. 

Ils étaient en lutte pour l'identité. Ils écrivaient pour une population illettrée à l'époque. Aujourd'hui le journal Justice poursuit sa publication grâce aux bénévoles. La rédaction emploie deux journalistes salariés qui disent avoir "plus de liberté pour dénoncer les injustices".

Les années passent et Justice l'organe du Parti communiste martiniquais poursuit ses récits sur "l'injustice perpétrée par les capitalistes" disent les dirigeants.

 

Le centenaire du journal Justice
Le centenaire du journal Justice en présence des dirigeants du Parti communiste martiniquais. ©Martinique la 1ère

 

Financièrement, la rédaction s'en sort grâce aux annonces légales payantes et à la vente des journaux tirés chaque semaine à 600 exemplaires.

Pour célébrer ses 100 ans, le journal justice vient de publier un numéro spécial de 100 pages. 2009 exemplaires sont déjà en vente.