Les entraînements sportifs ne peuvent toujours pas reprendre en Martinique

agenda sport
Stade Louis Achille / sport / foot
Stade Louis Achille de Bellevue, à Fort-de-France. ©Guy Etienne

Les seniors ne peuvent toujours pas reprendre les entraînements dans les infrastructures sportives en Martinique, contrairement à ce qu'affirmait une rumeur sur les réseaux sociaux. En revanche la pratique individuelle du sport est toujours encouragée, une pratique qui séduit de plus en plus.

Contrairement à une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux, les entraînements seniors ne sont toujours pas autorisés, même en respectant les gestes barrières.

Les établissements recevant du public (ERP), dans ce cas il s'agit des infrastructures sportives, restent interdits à la pratique d'activité sportive pour les personnes de plus de 18 ans.
Ces infrastructures restent en revanche ouvertes pour les mineurs. Ces derniers peuvent s’entraîner et disputer des compétitions, si les ligues ne les ont pas arrêtées.


En Martinique, les ligues de Basket, hanball et football ont décidé d’arrêter les championnats jeunes.

En cas de non-respect de cet arrêté préfectoral, les contrevenants s’exposent à des amendes de 135 euros par personne.

Concrètement, un club de football qui souhaite s’entraîner dans son stade, par groupe de six et en respectant les gestes barrières, pourrait être verbalisé.

 

Tableau sports
Tableau récapitulatif pour la pratique sportive en période d'état d'urgence ©DRAJES Martinique

 

La pratique individuelle du sport encouragée


En revanche, sur la voie publique, la pratique individuelle est autorisée. Elle peut se faire jusqu’à six personnes, conformément aux règles en vigueur. Ainsi, trois personnes peuvent courir ensemble sur une plage, mais pas sur un stade.

Depuis le début de la pandémie, l’État encourage la pratique des sports individuels qui limitent la transmission de la Covid et de ses variants.

De nombreux Martiniquais se sont donc mis, entre autres, à la course à pied ou à la marche pour prendre leur mal en patience.