Les policiers manifestent leur colère devant le Tribunal de Fort-de-France

sécurité
Police
Manifestations des policiers devant le palais de justice de Fort-de-France, le mardi 20 avril 2021 ©A. Treuil

Le Syndicat Alliance Police Nationale mobilisé mardi 20 avril 2021 devant le Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France à l’occasion d'un appel national. Les forces de l’ordre demandent plus de fermeté quant aux atteintes aux policiers dans l’exercice de leurs fonctions.

Une cinquantaine de fonctionnaires de police s’est mobilisée devant le Palais de Justice de Fort-de-France aujourd’hui (20 avril 2021). Les policiers dénoncent les peines trop légères prononcées à l'encontre des auteurs de violence envers les forces de l’ordre.

L'appel à la mobilisation a été lancé à l’échelle nationale suite au verdict du procès de l'affaire dite des "policiers brûlés à Viry-Châtillon" en 2016.  

La cour d’assises des mineurs de Paris a condamné en appel, cinq jeunes à des peines de 6 à 18 ans de réclusion criminelle pour tentative de meurtre sur des policiers. Les huit autres accusés ont été acquittés.

Comme leurs collègues de l’hexagone, les policiers de Martinique estiment ce verdict trop clément.

Police
Les fonctionnaires de la police en tenue se sont joints à la manifestation ©A. Treuil

Cette mobilisation survient également à quelques heures du jugement d’un homme pour avoir blessé un policier par balle aux Terres-Sainvilles il y a 2 ans.

Un hasard de calendrier pour Louisy Berthé, secrétaire général du syndicat Alliance Police Nationale Martinique, pour qui il n’est pas question de faire pression sur les juges. 

On est en train de faire pression sur l’ensemble des œuvres des parquets de France depuis des années. On sera nombreux je pense cet après-midi malgré la Covid parce que tous les policiers sont quand même remontés par ce qui s’est passé en métropole et puis par rapport aux réactions politiques.

Louisy Berthé, secrétaire général du syndicat Alliance Police Nationale en Martinique


En Martinique, le mouvement a été relayé et fait également écho à l’enlèvement d’un patient au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique.