Mandats d'arrêt national et international contre le marocain Rachid Rafaa

terrorisme
Rachid Rafaaa
Le djihadiste présumé Rachid Rafaa sur le site, sxm-talks.com © Kikotapasando
Le préfet de Martinique et le procureur de la République, réunis hier soir à Fort-de-France, confirment que le présumé djihadiste Rachid Rafaa, est toujours en fuite mais qu'il est recherché par toutes les polices de la région.
Le procureur de la République a indiqué qu'une instruction judiciaire a été ouverte et des mandats d'arrêt national et international émis contre Rachid Rafaa, qui s'est soustrait aux obligations de son assignation à résidence depuis le mercredi 27 juillet.

Toutes les pistes sont explorées ; des contacts ont été pris avec les États voisins. "L'individu, dont le signalement et la photo ont été diffusés par les services de gendarmerie, est un informaticien de nationalité marocaine, proche de la mouvance djihadiste", indique le communiqué de la préfecture de Martinique, diffusé jeudi soir (28 juillet).

Les autorités confirment que les services de sécurité restent en alerte et sont mobilisés pour retrouver cet informaticien marocain. "Une attention particulière est, par ailleurs, apportée aux différents points de sorties aériens et maritimes du territoire ainsi qu'aux lieux les plus sensibles", ajoute le préfet de Martinique.
 

Tour de Martinique des yoles sous surveillance

Préfet et procureur rappellent que ces mesures s'inscrivent plus largement dans le cadre du plan VIGIPIRATE renforcée, qui avait conduit, avant cet événement, à une augmentation significative de la vigilance par les forces de sécurité intérieure concernant les lieux sensibles et les grands rassemblements en Martinique.

Ainsi, un dispositif de sécurité important a été validé concernant la sécurité du Tour de Martinique des Yoles Rondes. "Un filtrage systématique est mis en place dans toutes les communes-étapes".
 

Alerte dans les îles du nord

Les dirigeants des îles du nord (Saint-Marin et Saint-Barthélemy) mettent leur population en garde sur la base des informations d'Interpol et de l'organisation Caricom : "Un sujet dangereux a fui la Martinique. Il est recherché par les autorités de l'île. Le sujet est soupçonné d'avoir utilisé des bateaux ou des avions privés pour voyager", avance le site sxm-talks.com (en anglais).
 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live