La mangrove du Diamant change de couleur et devient rose

nature
Mangrove Diamant rose
La couleur rose est liée à la présence d'une micro-algue appelée Dunaliella salina. ©Haurry Adrassé
Une eau rose bonbon ! Le phénomène observé à Taupinière au Diamant a été immortalisé par le pilote de drone-photographe de Martinique la 1ère. Les photos publiées sur notre compte Instagram ont suscité de nombreuses interrogations. Explications. 
"Trop beau", "impressionnant", "incroyablement magnifique", les commentaires élogieux se multiplient sur la page Instagram de Martinique la 1ère suite à la publication de photos de la mangrove couleur rose bonbon à Taupinière au Diamant.
Le phénomène qui est observé depuis un peu plus de deux semaines a été capté par de nombreux photographes tant il est surprenant. Cependant, l'explication est liée à la nature et aux conditions métérologiques de ces derniers temps. 
 

Il a fait particulièrement chaud donc l’eau douce s’est évaporée et donc vous avez une concentration de sels minéraux dans le peu d’eau qui reste dans la mangrove.

L’hyper concentration de sels minéraux a favorisé un développement algal. Ces petites particules roses sont des micro-algues qui se sont développées dans l’eau.

- Pascal Saffache professeur des universités à l'Université des Antilles.
 

Il s'agirait de la Dunaliella salina. Une micro-algue couleur rose qui se développe dans les milieux salins. Un phénomène qui n'est pas inédit puisque selon le professeur d'université, il a déjà été observé dans d'autres mangroves du sud de l'île comme à Sainte-Anne ou au Vauclin. 

C’est un phénomène qui ne se produit que dans les mangroves ou dans ce que l’on appelle les marigots au sens premier du terme. C’est-à-dire des zones d’arrière-plage où il y a de l’eau stagnante. Particulièrement lorsqu’on a une très très forte chaleur, des périodes de sécheresse qui sont extrêmement fortes, le phénomène se produit à ce moment-là.
Et une fois qu’il va pleuvoir, il y aura un phénomène de dilution et l’eau va retrouver sa couleur normale, poursuit-il.
 

Un clin d'oeil de la nature à observer uniquement puisque si le spécialiste avoue que la présence de ces algues n’est pas toxique pour le milieu, il est préférable de ne pas y tremper les pieds ou s'y baigner.