Martinique : la haute saison touristique a commencé timidement

tourisme
touristes
Plage de l'Anse Mitan Trois Ilets (11 janvier 2022) ©Christine Cupit
D'habitude, au mois de février, les professionnels du secteur touristique ont leurs plannings de réservations complet. En ce début d'année 2022, ce n'est pas le cas. De nombreuses annulations ont été enregistrées, à cause de la crise sanitaire mais aussi de la mobilisation sociale.

Aux Trois-Ilets,  en ce mois de janvier 2022, il y a comme un air de vacances qui plane. Ce mardi 11 janvier, sur les plages de l'Anse Mitan et de l'Anse à l'Ane, les touristes profitent des bienfaits du soleil et de la mer, les uns allongés sur leurs serviettes, pour une séance farniente, les autres, dans l'eau.
On oublierait presque l'épidémie de covid et l'arrivée du variant Omicron. 
Les retraités sont nombreux à se rendre en Martinique, pendant la haute saison touristique. Certains sont des habitués.

Ça fait une dizaine d'années que nous venons tous les ans, en Martinique. Nous y séjournons, pendant 2 mois. Il y a moins de monde, qu'avant. On était à l'Anse Figuier, il y avait moins de monde que d'habitude, à cause de la crise et l'absence de bateaux de croisière.

couple de touristes

D'autres en sont à leur deuxième séjour.

Nous sommes là, pour 5 semaines. Il y a beaucoup moins de monde, cette année. On profite du soleil et de la plage. Il y a 2 ans, on a beaucoup visité l'île. Alors cette année, on se repose et on fait de la marche.

touriste

Espoirs de reprise ?

L'absence des paquebots de croisière et les annulations expliquent la baisse de fréquentation. 
Dans le secteur hôtelier, 7% des réservations ont été annulées en janvier. Certains touristes ont été freinés par la crise sociale qui a secoué notre territoire en décembre 2021 et agite actuellement, la Guadeloupe. Les professionnels espèrent une reprise, en février et mars.
Pour les logements saisonniers et les gîtes, la tendance est la même. Il y a eu de  nombreuses annulations, malgré quelques réservations de dernière minute. Les Gîtes de France ont prévu une baisse d'activité de l'ordre de 30%, pour février et mars prochains.

Malgré la reprise timide de la haute saison touristique, dans la restauration, l'activité a repris de plus belle. Avec le couvre-feu, les restaurants assurent un service, uniquement le midi. La clientèle est au RDV, mais pas le personnel.

Actuellement, il y a énormément de monde, ce qui est très agréable par rapport aux fermetures de restaurant, qu'on a eues. Le seul souci, c'est qu'on ne peut pas servir tout le monde, parce-qu'on a un problème de personnel. Les gens ont choisi d'autres métiers, avec le covid.

restauratrice