"Brilé yo tout", Maurane Voyer lance un coup de gueule musical

musique
Maurane Voyer album
©Maurane Voyer
Avec "Brilé yo tout", le 2e single de son tout premier album "Bazar", la Martiniquaise Maurane Voyer signe un titre "coup de gueule".
"Brilé yo tout. Si tu nous touches, on rend les coups", la jeune auteure, compositeur et interprète Maurane Voyer ne mâche pas ses mots dans ce titre aux paroles principalement en créole.

Il s’agit du deuxième single de son tout premier album baptisé "Bazar" paru en juillet 2020. 
L’idée du titre lui est venue l'année dernière parce que selon elle "J'avais besoin d'exprimer cette colère-là, parce que c'est un sujet que j'aborde tout le temps que ce soit dans ma famille, mes amis". 
 

Cette chanson pour moi, elle est un coup de gueule, un cri du coeur, une façon de manifester ma colère et de la guérir aussi. 

C’était une façon pour moi de faire table rase de tous les symboles et de toutes les manifestations de l'époque coloniale. Je ne voulais pas que ça s'arrête qu'à chez nous. Pour moi c'est une chanson qui a du sens dans tous les cas où il y un oppresseur qui a fait ou qui fait pression sur les plus faibles.
Ça s'applique à la colonisation et à tous les méfaits. 

Maurane Voyer

Un titre qui interpelle


Les paroles de ce titre et surtout son refrain interpellent. Doit-on y voir une incitation à quelque chose ? Non selon l'auteur martiniquaise qui parle de "symboles". 
 

La chanson s'adresse à beaucoup de choses en même.
Pour la phrase "Brilé yo tout", elle ne s'adresse pas à des gens, bien au contraire, elle s'adresse à des symboles comme par exemple le drapeau 4 serpents où des figures de l'époque coloniale qui sont encore très blessantes aujourd'hui. Il ne faut pas oublier que c'est une période qui n'a que quelques années.

Maintenant le reste de la chanson, hormis le "Brilé yo tout", s'adresse à toutes les personnes que ce soient des politiciens, des personnes qui ont beaucoup de pouvoir en général et qui ne l'utilise pas à bon escient. Je ne vise pas des gens en particulier. Ce n'est pas nominatif. C'est un système à dénoncer. 

Le message que je veux faire passer c'est un peu, on ne veut plus d'une Martinique qui subit. On veut des jeunes actifs, prêts à défendre leur île, à construire chez eux. 

Maurane Voyer


Après des chansons comme "Doudou" (2014, plus d'un million de vues) ou plus récemment "Sentimental"(mai 2020 - 600 000 vues), qui parle d’amour ou de relation amoureuse, le style est très différent. Même si l’auteur précise ne pas toujours avoir écrit sur l'amour.

Quoi qu’il en soit, le clip publié en juillet 2020 affiche plus de 100 000 vues sur la plateforme de partage YouTube. 
 

Au final j'ai eu beaucoup de retours positifs notamment de ma communauté, la plupart des personnes ont apprécié et ont compris le message.

Je suis très fière quand même d'avoir sorti ce morceau malgré les interprétations parfois erronées. 

Maurane Voyer


Sur les derniers événements, concernant le procès des militants "anti chlordécone", l’artiste n’a pas hésité à afficher son soutien sur les réseaux sociaux.
 

J’estime que Kéziah a été victime de violence policière ce qui pour moi est inadmissible.

Pendant j’étais à Paris, je suis allée à une manifestation pour Adama Traoré. C’est un sujet qui me touche énormément et je pense qu’il touche la plupart d’entre nous.
Maintenant, je n’ai pas honte d’utiliser mes réseaux pour parler de ça avec l’idée d’être pacifique dans la démarche.

Maurane Voyer


Quand on lui demande si elle est une artiste engagée, sa réponse sans détour. 
 

Je ne me considère pas comme une artiste engagée.
Je me considère juste comme une Martiniquaise qui aime son pays, comme une femme noire dans une société où malheureusement on a pas encore l'égalité qu'on mériterait. ​​​​​ 

Maurane Voyer

Clip Maurane Voyer
L'auteur, compositeur et interprète Maurane Voyer sur le tournage du clip "Brilé yo tout". ©Dom.S
Les Outre-mer en continu
Accéder au live