publicité

La montagne Pelée au patrimoine mondial ? C'est pas gagné !

La Martinique souhaite voir inscrire la montagne Pelée au patrimoine mondial de l'Unesco, mais la première audition de la délégation martiniquaise, hier (mardi 11 octobre) à Paris, n'a pas séduit le comité d'écoute.

Des touristes découvrent la montagne Pelée (Saint-Pierre, Martinique). © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Des touristes découvrent la montagne Pelée (Saint-Pierre, Martinique).
  • Martinique 1ère
  • Publié le
Pour défendre la demande d'inscription de la montagne Pelée au patrimoine mondial de l'Uneso, la délégation martiniquaise mise sur la singularité du site. Un argument difficile à défendre auprès des membres du comité chargé de prendre la décision.  "On a entendu à demi-mot des remarques du genre, des montagnes il y en a ailleurs", commente Marc Chaussidon, directeur de l'institut de physique du globe de Paris. 
Montagne Pelée
La Martinique souhaite l'inscription de la montagne Pelée au patrimoine de l'Unesco  -  martinique  -  martinique
Le résultat de cette première audition est plutôt mitigé de l'avis de la délégation de Martinique composée, notamment du préfet Fabrice Rigoulet-Roze et de Louis Boutrin, conseiller exécutif de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

L'élu martiniquais prépare d'autres arguments pour la prochaine audition, prévue en avril 2017. "Nous n'avons pas fait ressortir les plans de préservation du bien. Nous devons prouver que nous sommes en mesure de le préserver".

L'enjeu est de taille, une inscription de la montagne Pelée au patrimoine de l'Unesco aurait des répercussions positives sur le tourisme local. L'Unesco rendra sa décision en février 2018.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play