publicité

Le nouveau cri d'alarme des policiers de Martinique

Ce vendredi 13 septembre 2019, une centaine de policiers, de politiques et d'associations se sont réunis devant le commissariat du Lamentin pour dire STOP à la violence et demander des moyens supplémentaires.

© Claude Gratien
© Claude Gratien
  • Par Lonété Sophie
  • Publié le , mis à jour le
Les prises de parole se sont succédées depuis 09h00 ce vendredi matin (vendredi 13 septembre 2019), devant le commissariat du Lamentin à Petit Manoir. Une centaine de policiers est venu dire son "ras le bol".

La délinquance ne cesse d'augmenter en Martinique. Les hommes de l'ordre, soutenus par plusieurs collectifs contre la violence (Volga, Sainte-Thérèse ou encore Terres-sainville) veulent des renforts face à des crimes et délits de plus en plus nombreux.
© Claude Gratien
© Claude Gratien
Ils comptaient sur la présence en nombre des politiques. Ils n'étaient pas plus d'une petite dizaine. Parmi eux, Sylvia Saïthsoothane, Raymond Occolier, Didier Laguerre, Claude Lise, David Zobda, Josette Manin ou encore Fred Lordinot.

Depuis le début de l'année (2019) on compte 15 morts par armes à feux. Ce qui porte à 16 le nombre d'homicides. Les 2 autres meurtres ayant eu lieu par armes blanches. Sans compter la "neutralisation" du 6 août dernier. (source: le syndicat "Alliance")

Aujourd'hui les syndicats de police estiment à 82 le nombre de fonctionnaires de terrain supplémentaires nécessaires pour faire face à la délinquance en Martinique. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play