Octobre rose : les Amazones sont prêtes pour l'habituel mois de sensibilisation au cancer du sein

cancer
Affiche Amazones 2021
Flyer lancement octobre rose 2021. ©Amazones
J-1 avant le mois d'octobre qui se teinte de rose pour sensibiliser au cancer du sein. Les associations Amazones, présentent sur la Martinique et d'autres territoires, ont prévu un programme qui s'adapte aux conditions sanitaires.

L'amour qui lie toutes ces femmes n'a pas de frontière. Et c'est probablement pour cette raison qu'elles ont choisi une conférence en ligne pour présenter leur projet pour le mois d'Octobre Rose". Ainsi, les présidentes des associations Amazones de Martinique, de Guadeloupe, de Paris, de la Réunion et du Pacifique peuvent parler d'une seule et même voix. 

Octobre, mois de sensibilisation au cancer du sein


Ces associations qui accompagnent les femmes de tous ces territoires "tous les mois de l'année" comptent bien être présentes durant ce mois "d'Octobre Rose". Différentes actions seront mises en place pendant toute cette période avec comme chaque année depuis 2018, la sortie du magazine "Amazones". La vente de ce magazine permet le financement des actions des associations sur les différents territoires.

Une 4e édition avec certes un tirage moins important, mais sur un nouveau format. Le magazine sera en version numérique et en réalité augmenté cette année.

On s'est rendu compte que le contexte de la pandémie étant ce qu'il est, c'est compliqué pour certains de se déplacer jusqu'à nous.

 

Il nous a paru normal d'innover et de proposer à la fois la version habituelle du magazine, mais aussi sa version dématérialisée pour un accès à un plus large public. Et puis aussi pour être pertinent dans le contexte dans lequel on vit. 

 

Nous souhaitons être au contact et être le plus possible accessibles aux personnes qui en ont besoin.

Alexandra Harnais, fondatrice de Amazones


Pour assurer la vente, la "Caravane Lanmou" se déplace sur l'ensemble de l'île durant le week-end (de vendredi à dimanche) et les pop-up stores (boutiques éphémères) dans les centres commerciaux sont renouvelées cette année également. 

On va vers la population. On va porter notre message de sensibilisation et de prévention auprès des populations. On fait le tour de la Martinique et on essaye de s'arrêter dans chaque commune. 

 

On n'a cette volonté de rompre cet isolement de certaines femmes. On ne veut laisser aucune femme sur le bord de la route. Donc quand elles ne peuvent pas venir à nous, nous allons à elles.

Isabelle Baron présidente association Amazones Martinique


Des échanges en ligne


La grande nouveauté est le "Café du nid". Il s'agit d'un webinaire qui se tient tous les mercredis du mois d'octobre au "Nid Gabrielle" à Fort-de-France. Des thématiques différentes seront abordées comme le couple face au cancer, le regard de l'autre sur la maladie, les soins durant la période Covid ou encore la puissance de la femme.

Ces webinaires seront animés par des influceurs et influenceuses qui sont passés par là et qui nous accompagnent dans notre démarche.

Isabelle Baron


Ce rendez-vous devrait se poursuive à partir de novembre à raison d'un webinaire par mois.

Créé en 2017, l'association de Martinique qui compte désormais des homologues en Guadeloupe, à Paris, la Réunion ou dans le Pacifique, souhaite accompagner les femmes et leur entourage pendant leur parcours de soin. Une ligne est accessible à toute heure au 0696 861 123 en Martinique. 


Après la création du "Nid Gabrielle" en Martinique, puis celui du Pacifique, les Amazones de Guadeloupe et de Paris ont en ligne de mire de mettre en place à leur tour cet espace "cocon" pour accueillir les femmes.