Opération de gendarmerie à la cité Ozanam à Schoelcher : des interpellations, des saisies de voitures, d'armes et de drogue

sécurité
Ozanam contrôle de gendarmerie 2
Les militaires ont occupé le terrain à Ozanam ( 2021) ©Martinique 1ère
Une opération de gendarmerie a été menée, mardi 19 juillet 2022, à Schoelcher. Plusieurs personnes ont été interpellées. Des armes, des véhicules, de l’argent et des stupéfiants ont été saisis. Selon les autorités, il n'y a aucune relation avec la récente fusillade qui a fait deux morts il y a quelques semaines.

Les forces de l'ordre ont fait une descente à la Cité Ozanam  à Scholcher. L'opération de gendarmerie s'est déroulée mardi 19 juillet. Plusieurs interpellations ont eu lieu ainsi que la saisie de véhicules. Les gendarmes ont aussi retrouvé des stupéfiants de l’argent et des  armes.

Suite àune enquête, qui n’a rien a voir avec la fusillade du 2 au 3 juillet 2022, une opération des force de l’ordre a été menée. Dès interpellations ont eu lieu, ainsi que la saisie d’armes, d'argents et de drogues. Les suspect sont toujours en garde à vue, ils n'ont pas été présentés à un juge d'instruction.

Eric Royer, procureur adjoint

Les enquêteurs ont  en main des éléments pour poursuivre leur enquête.

Éric Royer précise que "désormais l’enquête se poursuit afin de remonter le réseau et de le démanteler". Une intervention qui n'aurait aucun lien avec la

fusillade qui a eu lieu dans la nuit du 2 au 3 juillet dans la cité et qui a fait deux morts.

Cité Ozanam
La cité Ozanam à Schelcher lors de notre reportage (4 juillet 2022). ©Martinique la 1ère

En 6 mois autant d'armes saisies que durant 2021

Cette opération de gendarmerie a débouché également sur la confiscation de nouvelles armes. Depuis le début de l’année, 115 armes ont été saisies, soit presque autant que sur toute l’année dernière, 120. 

Les forces de l’ordre qui réclament la mise en place du dispositif des "200 casernes" promu par Emmanuel Macron lors de son discours du 14 juillet 2022. Ainsi 36 gendarmes supplémentaires rejoindraient la Martinique pour créer 3 brigades mobiles et une territoriale.

De plus, la  police a annoncé qu'une antenne du RAID va s'installer sur l'île.