Philippe Bourgade offre au public des photos majestueuses

art
Photo Philippe Bourgade
Photo de Philippe Bourgade. ©Philippe Bourgade
Le photographe de la ruralité, Philippe Bourgade, vient à la rencontre du public avec un nouveau travail visuel à l'atrium. Des oeuvres au parfum universel délivrent des messages de protection de la nature.
Philippe Bourgade fait partie de cette génération de photographes (Henri Vigana, René Maran, Jo Renard, Marie Claire Delbé Cilla, Jean Popincourt) et qui font (Jean Guy Cauver) qui ont fait parler les photos en leur donnant le pouvoir de dire, d’interpeller et de s’ouvrir sur l’avenir.

Le photographe avec dextérité a saisi le mouvement de l'eau, du sable, de la mer et du feu. Nous voilà dans une exposition d’un homme passionné  du nord (né à Sainte Marie) que la photo a choisi.

Les œuvres exposées laissent découvrir, la flamboyance, la pureté, la vivacité de l’eau, le pouvoir et la fascination du feu, l’élégance du sable, la beauté de l’environnement que nous délaissons parfois. Les photos exposés ne laissent pas indifférents, mais racontent et obligent le visiteur à réfléchir, à prendre conscience de notre richesse patrimoniale.
Des gouttes d’eau photographiées au 32 millième de secondes, deviennent une superbe parure, ou une grande élévation d'une robe de mariée voir  une adoration.
Gouttes d'eau
"Parure" c'est le nom de cette goute d'eau photographiée à 32e millième de secondes. ©Philippe Bourgade
Une autre photographie montre le sable fin sur lequel une vague vient mourir et laisse entrevoir quelque chose de sacré.
Photo Philippe Bourgade
'Élévation", est le titre de cette oeuvre photographiée sur la sable. ©Philippe Bourgade
Du talent à l’état pur !  Philippe Bourgade l'artiste pictural, pétri d’une grande humilité, invite  ceux qui le veulent à réaliser un voyage initiatique, créatif et sacré."L’immatériel devient palpable", démontrent le langage universel de la photo dans sa transmission de protection de l'environnement.

Exposition à voir à la salle André Arsenec à Tropiques Atrium à Fort-de-France jusqu'au 6 février 2020