Pourquoi certaines compagnies aériennes commencent à renoncer à Cuba ?

caraïbes
Frontier airline USA
Frontier airline abandonne la desserte cubaine dès le 4 juin prochain ©Facebook
Deux compagnies aériennes américaines viennent d’annoncer qu’elles abandonnent la desserte avec Cuba. La destination n’est pas rentable car l’offre en sièges est devenue trop importante.
D’abord, Silver Airways  abandonne les neuf rotations qui avaient été programmées d'ici au 22 avril. Six mois seulement après avoir commencé à voler entre Fort Lauderdale, en Floride, et plusieurs villes cubaines les dirigeants de la compagnie expliquent que le nombre de sièges sur les avions entre les États-Unis et Cuba a triplé parce que les compagnies aériennes ont ajouté de nombreux vols, le plus souvent avec de gros avions.

Des avions surdimensionnés

Le porte-parole de la compagnie déclare ceci : "Alors que le nombre total réel de passagers voyageant à destination et en provenance de Cuba sur tous les transporteurs combinés est conforme aux prévisions d’origine, d'autres compagnies continuent de servir ce marché avec trop de vols et avions surdimensionnés, ce qui a conduit à une augmentation de la capacité d’'environ 300 pour cent."
Quant au transporteur low cost  Frontier Airline, il vient lui aussi de prendre la décision de renoncer à la liaison Miami-La Havane dès le 4 juin prochain. Le porte-parole de Frontier, Jim Faulkner, a déclaré que la compagnie annulait ses vols en raison de la forte concurrence et des coûts plus élevés que prévu pour pouvoir opérer à l'aéroport de La Havane.

Réduire les dessertes

Les vols réguliers de passagers entre les États-Unis et Cuba ont repris il y a environ six mois pour la première fois depuis 50 ans. Aussitôt les transporteurs américains se sont précipités pour bénéficier du boom annoncé. Mais cela a créé une surabondance dans le transport aérien, et il ne fonctionne pas pour certains transporteurs.
Même si les grandes compagnies aériennes américaines volent encore vers Cuba, elles ont également réduit leurs dessertes. C’est le cas d’American Airlines qui a réduit de 13 à 10 les vols quotidiens vers les petites villes de Cuba. La compagnie a aussi positionné de plus petits avions sur certains vols, tout en gardant intact son service à La Havane. De son côté, Jet Blue a pris l’option d’utiliser des avions plus petits.

Tout cela ne va pas diminuer l'intérêt pour les voyages à Cuba.  Selon les statistiques, environ 285 000 touristes ont visité l'île l'année dernière, soit 76% de plus qu'en 2015, et le gouvernement cubain affirme que les visiteurs américains ont augmenté de 125% en janvier de cette année.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live