martinique
info locale

Pourquoi un vent si fort et une mer aussi démontée en Martinique ?

météo
Vagues en Martinique
L'état de la mer au Lorrain, dans le nord atlantique de Martinique ©Jean-Claude Samyde
La Martinique est frappée par des vents forts et une puissante houle depuis plusieurs jours. Météo France a placé l'île en vigilance jaune pour mer dangereuse depuis le 9 janvier 2020. Selon les météorologues, ce phénomène pas si exceptionnel devrait se calmer dans les prochaines heures. 
C'est comme si, la Martinique était chahutée par mère nature depuis plusieurs jours. Des vents forts, entre 40 et 50km/h et des rafales jusqu'à 80 km/h, balayent l'île. Côté mer, les houlographes de Météo France relèvent des creux moyens de 3,50 mètres et une vague maximale qui dépassaient 6 mètres. 
 

Vigilance jaune pour mer dangereuse à la côte


En pleine période de Carême, ce phénomène ne serait pas si exceptionnel. "À cette période, entre janvier et avril, on a l'anti cyclone des Açores qui est plus puissant, qui étend les hautes pressions vers les Antilles et génèrent des vents plus forts. Ça arrive deux ou trois fois sur une saison de carême tous les ans. Ça surprend parce que ça dure plusieurs jours", affirme Jean-Noël Degrace, chef de centre de Météo France Martinique. 
 

Arrêt prolongé des liaisons maritimes


La situation a été prise très au sérieux par les professionnels. En effet, depuis le vendredi 10 janvier 2020, la compagnie maritime l'Express des îles a décidé d'arrêter ses rotations internationales entre la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique et Sainte-Lucie. Un arrêt qui devrait durer jusqu'au mardi 14 janvier 2020. "C'est une question de sécurité et de confort à bord. Nous transportons des personnes, c'est le plus important pour nous. C'est une décision lourde, pas toujours comprise par nos passagers, mais c'est notre responsabilité", affirme Samuel Duro, directeur commercial, marketing et communication. 

La situation est un "cas de force majeure, indépendant de la compagnie", poursuit-il. Selon la catégorie des billets, les clients qui devaient voyager durant cette période détenteur d'un billet remboursable pourront l'être. Pour les autres, ils se verront proposer une nouvelle date à partir du 15 janvier 2020 et conserveront la validité de leur billet sur un an. 
 

Vers une fin progressive du phénomène


Bonne nouvelle, le retour à normale ne devrait plus tarder. "Lundi on était au maximum. Mais dès l'après-midi ça a commencer à faiblir un peu au niveau du vent. Ça va redescendre tout doucement. C'est à partir de mercredi (15 janvier 2020) que la baisse va être plus franche. Pareil pour la mer qui va suivre cette même décroissance. Il va falloir attendre mercredi pour qu'on revienne à des vagues encore importantes, mais en dessous des seuils de dangerosité", rassure Jean-Noël Degrace. 
Publicité