Le préfet lève une partie des inquiétudes des agriculteurs

agriculture
agriculture
les planteurs de banane ce vendredi matin aux abords de la préfecture de Fort-de-France ©Martinique 1ere
Les agriculteurs martiniquais se sont mobilisés, vendredi 10 novembre, devant les grilles de la préfecture à Fort-de-France. L'État réclame 400.000 euros perçus lors des avances d'indemnisations. Ils demandent un changement du mode de calcul des aides suite au passage de la tempête Matthew en 2016.
Des agriculteurs martiniquais sont inquiets. Ils se sont rassemblés, ce vendredi 10 novembre, devant les grilles de la préfecture à Fort-de-France. La DAAF (Direction de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt) réclame un trop-perçu lors des avances versées, et qui avoisine 400.000 euros pour la filière banane.

Les planteurs ont été reçus par le préfet et le directeur de la DAAF. Les agriculteurs souhaitent la mise en place d'un autre mode de calcul des aides et indemnisations suite au passage de la tempête Matthew en 2016.

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et Olivier Nicolas dit Duclos 
©martinique
Les Outre-mer en continu
Accéder au live