martinique
info locale

Présidentielle : et si nous élevions le débat politique ?

éditorial
Candidats à la présidentielle 2017
Les onze candidats à l'élection présidentielle 2017 : François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou ©AFP / FRANCEINFO
Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu dans tout juste un mois. Les deux candidats choisis par les électeurs pour s’affronter au second tour sauront-ils élever le niveau du débat politique ? Il est permis d’en douter, vu la tonalité de la campagne.
Dans un mois pile, nous saurons qui sera en finale de l'élection du président de la France. Il sera plus que temps, vu la campagne électorale surprenante, plutôt décevante, voire fatigante. Les polémiques sur la moralité du personnel politique dominent les débats par ailleurs relativement pauvres en propositions innovantes et mobilisatrices.
 
Il est ainsi étonnant qu’aucun des prétendants ne mette au centre de son projet le monde de demain, qui est déjà celui d’aujourd’hui, celui de la transition de notre société vers le numérique. Or, les relations de travail, l’organisation des entreprises, l’aménagement de l’espace, les loisirs, la vie quotidienne sont désormais pensées différemment qu’au siècle dernier. Tout est informatisé, de notre identité personnelle à notre mode de vie, en passant par les prévisions en matière de politiques publiques.
 
Pas davantage de place pour l'économie de la connaissance, plus complexe et plus prometteuse de richesses humaines et matérielles que la vieille économie fondée sur la production des matières premières. La proportion des services basés sur l’échange d’informations et de savoirs est en train de supplanter le commerce traditionnel des marchandises.
 
Quant à nous, habitants des pays ou territoires d'outre-mer, pourquoi les candidats ne s’inspirent-ils pas des progrès technologiques que nous produisons, ni des avancées dans le domaine des idées que nous proposons ? Aucun n’admet que les pays d’outre-mer peuvent contribuer à l’enrichissement humain de la France, nos territoires étant depuis toujours des espaces d'interconnexion dans un monde d'interdépendance.
 
Au lieu de quoi, leurs horizons sont limités à un pays se repliant sur ses frontières et malade de sa crise d’identité. Décidément, cette campagne est bien ennuyeuse. Messieurs et Dames les candidats et candidates, encore un effort pour susciter l’intérêt et l’enthousiasme ! Merci.
Publicité