Procès des militants "anti-chlordécone" : jugés coupables, ils sont condamnés à des peines de prison

justice
Palais de justice
Le palais de justice de Fort-de-France. ©Patrice Chateau-Degat
Denzel, Essaï et Frédéric "Loulou", les trois militants "anti-chlordécone" ont été jugés coupables des faits reprochés et condamnés à des peines de prison de 7 mois à 2 ans et des amendes. Le jugement a été rendu ce vendredi matin (28 août 2020). 
 
Le tribunal de Fort-de-France est allé au-delà des réquisitions du procureur. Dans une salle d'audience bien moins remplie qu'hier (jeudi 27 août 2020), Frédéric "Loulou", seul présent a été condamné à 2 ans, dont 12 mois avec sursis, une période probatoire de 2 ans et l'obligation de travailler.
Il est d'ores et déjà convoqué devant le juge d'application des peines, le 9 novembre 2020, qui décidera de l'exécution de sa peine. 
 

Condamnés pour violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité


Les deux autres, Denzel et Essaï, absents tout comme leurs avocats, sont condamnés à 14 mois de prison dont 7 avec sursis et l'interdiction de détenir une arme durant 3 ans.

Ils sont tous les trois condamnés collectivement, à 4 500 euros d'amende pour le préjudice causé aux gendarmes.

Par ailleurs, suite à la constitution de partie civile par les victimes, Frédéric "Loulou" devra verser 2 400 euros et Denzel, 1 200 euros.

La justice leur reproche pour certains, d'avoir commis des violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité, pour d'autre d'avoir tenté d'incendier un véhicule de police ou encore de dégradation de biens publics. 

À l'extérieur, quelques personnes étaient présentes pour soutenir les militants. 
militants devant le palais de justice
Quelques personnes avaient fait le déplacement. L'ambiance est calme devant le palais de justice de Fort-de-France. ©Patrice Chateau-Degat
Les trois militants ne se sont pas encore prononcés sur une possible demande d'appel. 

Concernant le quatrième prévenu, Kéziah Nussier, qui était absent hier (jeudi 27 août 2020), son procès a été renvoyé au 9 novembre 2020, par le tribunal à la demande de son avocat.