Les relais locaux des formations nationales, s'organisent avant le scrutin européen

élections
Parlement européen Strasbourg
Le Parlement européen à Strasbourg. ©(FREDERICK FLORIN / AFP)
Nous sommes dans la dernière ligne droite pour les listes définitives en vue des élections européennes du mois de mai.
Certaines formations politiques en sont encore au stade des transactions. C'est le cas du parti "Les Républicains", qui pour l’instant n’annonce pas de candidats issus de nos territoires. La commission d’investiture du parti de Laurent Wauquiez doit trancher définitivement samedi prochain, avant l’ouverture officielle de sa campagne, la semaine prochaine.

Au Rassemblement National, le nom de Marie-Jeanne Jeanville avait circulé. Il n’en serait plus question. Là encore, des discussions semblent se poursuivre, mais il se pourrait bien qu’aucun nom antillo-guyanais ne figure sur la liste en position éligible

Et puis, la section "En Marche de Martinique" est encore dans l’attente de la désignation de son référent, après la démission de Charlotte Gressier le 18 février dernier. Les comités locaux du parti présidentiel ont fait un certain nombre de propositions à leurs instances nationales. Celles-ci procéderont à des auditions dès mercredi prochain (17 avril 2019), puis décideront de la personne qui aura la charge de structurer En Marche afin de notamment d'animer la campagne des Européennes en Martinique.