Reprise de l'école : de nouveaux établissements rouvrent en mode vigilance

éducation
Ouverture de l'école élémentaire René Achéen à Saint-Esprit
Contrôle de température des enfants avant leur première rentrée scolaire après le déconfinement à l'école élémentaire Renée Achéen à Saint-Esprit. ©Claude Gratien
Le déconfinement est entamé dans le primaire. Les écoliers du Saint-Esprit, de Saint-Pierre de Sainte-Luce et de Fort-de-France ont déjà fait leur retour en classe. Ils sont rejoints à partir d’aujourd’hui par ceux des Trois-Ilets du Morne-Rouge et de nouvelles écoles à Fort-de-France.
Avec le déconfinement, les enfants retrouvent petit à petit le chemin de l’école. C'est la rentrée ce lundi 8 juin 2020 pour des centaines d'écoliers. Après le Saint-Esprit, Saint-Pierre, Sainte-Luce et Fort-de-France, au tour des Trois-Ilets et du Morne-Rouge de rouvrir certaines de leurs écoles.

Une vingtaine d’établissements de Fort-de-France rouvrent également leurs portes ce lundi. Le processus de déconfinement est, donc, bien entamé dans le primaire.

Dans le secondaire, les choses se mettent en place à partir de ce lundi avec le nettoyage des établissements. Les agents de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) reprennent du service dans les collèges et lycées.

Sylvia Saithsoothane, conseillère exécutive en charge de l’Education

Plusieurs établissements annoncent un retour en classe à partir de lundi prochain, comme le lycée Joseph Zobel, à Rivière-Salée ou le collège de Terreville, à Schœlcher.
 

Réouverture dans le secondaire souhaitée ardemment par la FCPE


La Fédération des Conseils de Parents d’Élèves plaide pour une réouverture même partielle des établissements, ce qui permettrait de préparer la rentrée de septembre et surtout d’accompagner les élèves en grande difficulté.

Claude Bertrac, président de la FCPE,

Même son de cloche à l’UPEM


Suite à une réunion avec plusieurs syndicats représentant les personnels municipaux et territoriaux, l’Union des Parents d’Élèves de Martinique s’est, elle aussi, déclarée favorable à une "réouverture des établissements et à l'instauration d’un dialogue de qualité entre tous les acteurs et une application intelligente des différents protocoles sanitaires ".

Avec la deuxième semaine du déconfinement, si la plupart des communes ont décidé d’ouvrir les portes de leurs écoles de façon différée, la seule constante est la pression sur les maires liée à la décision. Rouvrir ou ne pas rouvrir ? Voilà la question qui taraude tous les chefs d'édilité. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live