La lutte s'intensifie contre le moustique Aedes aegypti porteur de la dengue en Martinique

dengue
Destruction de gîtes larvaires de moustiques
Destructions de gîtes larvaires de moustiques autour d'habitations ©CTM
Depuis novembre 2019, la dengue sévit en Martinique. Plus de 900 cas ont été enregistrés au mois d'août 2020. La maladie se transmet à l’homme par des piqûres du moustique Aedes aegypti. Une grosse opération de pulverisation à la mi-septembre va concerner plusieurs communes. 
La Martinique traverse actuellement une épidémie de dengue. Il n’existe aujourd’hui ni traitement spécifique ni vaccin commercialisé pour combattre cette maladie, mais de nombreuses études multi-disciplinaires sont en cours d'après l'Institut Pasteur.

Les seuls moyens de lutte existants sont le contrôle des moustiques vecteurs dans les zones concernées et la protection individuelle contre leurs piqûres.
 

L’OMS estime à 50 millions le nombre de cas annuels, dont 500 000 cas de dengue hémorragique qui sont mortels dans plus de 2,5% des cas.

(Institut Pasteur)


Mobilisation collective nécessaire 


Pour tenter d'éradiquer cette épidémie, les autorités sanitaires de l'île comptent sur la responsabilité de chacun.e, en ayant présent à l'esprit deux principaux réflexes : 

1. Détruire les gîtes :
- Éliminer les eaux stagnantes
- Changer l’eau des vases à fleurs 2 fois par semaine
- Couvrir les fûts et réserves d’eau avec une toile moustiquaire
- Nettoyer les gouttières régulièrement
- Éliminer les déchets inutiles dans et autour de la maison
- Mettre les pneus et récipients à l’abri de la pluie

2. Se protéger des piqûres de moustiques :
- Dormir sous une moustiquaire
- Utiliser des produits répulsifs (crèmes, spray, lotions anti-moustiques)
- Se procurer une raquette anti-moustiques
- Porter des vêtements longs
 

Pulvérisations mobiles ciblées


Parallèlement à ces gestes simples recommandés au sein des foyers, des pulvérisations ponctuelles d'insecticides aux abords des habitations sont programmées conjointement par l'Agence Régionale de la Santé et la Collectivité Territoriale de Martinique.
Mais ces autorités préfèrent privilégier les destructions de gîtes larvaires. 
 

Le recours aux insecticides constitue une des armes de l’arsenal à disposition du CEDRE-LAV (Centre de Démoustication et de Recherches Entomologiques – Lutte Anti-Vectorielle).
Il n’est toutefois pas l’option préférentielle : la résistance développée par le moustique vecteur oblige à un usage raisonné des biocides afin de préserver leur efficacité.

Le produit biocide auquel le CEDRE-LAV a recours est l’Aqua K-Othrine®️ (Bayer), un insecticide dont le principe actif est la deltaméthrine. Il s’agit d’un pyréthrinoïde de synthèse, une des rares familles homologuées pour les traitements anti-moustiques adultes. 

"Dosage rigoureusement conforme"

Les pulvérisations spatiales auto-portées (effectuées depuis un pulvérisateur embarqué sur un véhicule sillonnant les rues d’un quartier) répondent à un protocole de réalisation très précis.

Le dosage est rigoureusement conforme aux préconisations du fabricant. L’homologation  obtenue par ce biocide n’a pu lui être délivrée que parce qu’il présente des effets adverses jugés pleinement tolérables par les autorités françaises (ANSES). 

(Manuel Étienne - Étymologiste médical, directeur du Centre de Démoustication et de Recherches Entomologiques – Lutte Anti-Vectorielle)

Destruction de gîtes larvaires de moustiques
Visite de terrain jeudi 27 août 2020 (à Pointe-Savane au Robert), d'Alfred Marie-Jeanne (président du conseil exécutif de la CTM), et de Francis Carole, (conseiller exécutif en charge des affaires sanitaires et sociales), lors d'une opération de destructions de gîtes larvaires de moustiques. ©CTM

Au niveau de la Collectivité Territoriale de Martinique, nous mettons davantage l'accent sur la destruction des gîtes. Les pulvérisations se font de manière ciblée (...).

En cellule de crise on a déjà arrêté plusieurs dates à compter de mi-septembre, pour une grosse opération dans plusieurs municipalités (...).

Dans cette bataille, il faut d'une véritable mobilisation individuelle et collective pour détruire ces gîtes larvaires.

(Francis Carole - conseiller exécutif en charge des questions sociales et sanitaires à la CTM)

Dengue : planning de pulvérisations contre les moustiques
Planning de pulvérisations contre les moustiques vecteurs de la dengue dans le centre (septembre 2020) ©CEDRE-LAV & la CTM
La dengue est une maladie qui se transmet à l’homme par des piqûres du moustique. En Martinique, il s’agit principalement du moustique Aedes aegypti. Certaines formes de cette pathologie peuvent être graves. "Il est donc important de s’en protéger" insistent l'ARS et la CTM.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live